La cérémonie d’investiture en Iran illustre le système démocratique du pays

Téhéran, le 3 août, IRNA- « Le peuple iranien a participé douze fois à des élections présidentielle depuis la Révolution islamique ; l’élection illustre le système démocratique du pays » a déclaré jeudi le Guide suprême.

Dans une cérémonie où le Guide suprême a approuvé le président Hassan Rohani qui a été réélu avec 57 % des voix (plus de 23 millions de votes en sa faveur) à l'élection présidentielle le 19 mai dernier, l'Ayatollah Khamenei a affirmé que «Cette session et ces jours-ci sont très importants et déterminants».

«Aujourd'hui, malgré la volonté des ennemis, nous sommes plus forts que jamais», a déclaré Ayatollah Khamenei, en se référant aux sanctions imposées contre l’Iran.

Dans son discours lors de la cérémonie d'investiture du président iranien à Téhéran, à laquelle les responsables iraniens et les ambassadeurs étrangers ont assisté, l'Ayatollah Seyed Ali Khamenei a conseillé au gouvernement d'être vigilants face aux ennemis, le développement économique et la lutte contre tout totalitarisme.

Il a encouragé le gouvernement à faire preuve de fermeté face à l'arrogance de l’ennemi en se référant aux États-Unis « qui agit de manière de plus en plus agressive, menaçante et insolente. »

Le Guide suprême a mis l’accent sur l’interaction avec le monde en disant que cette ouverture « ne devraient pas nous faire oublier les ennemis qui cherchent à saper par tous leurs moyens l’interaction du pays avec le monde.

La cérémonie d'investiture a eu lieu dans la Husseiniyeh de l'Imam Khomeini chez le Guide suprême l'ayatollah Ali Khamenei, et en présence de plusieurs responsables iraniens et les ambassadeurs étrangers.

Plus de 400 journalistes, photographes et caméramans de 29 pays ont couvert la cérémonie d'investiture.

Après son investiture, M. Rohani va prêter serment samedi devant le Parlement lors d'une cérémonie à laquelle l'Iran a invité des dirigeants étrangers, dont une dizaine de chefs d'Etat de la région et la chef de la diplomatie de l’UE, Federica Mogherini.

La septième président iranien devrait aussi présenter, probablement samedi son gouvernement dont les ministres doivent obtenir la confiance du Parlement.

9053**