Europe : La pétrochimie iranienne attire 5 milliards de dollars d'investissements étrangers

Téhéran, le 7 août, IRNA- L'industrie pétrochimique de l'Iran va attirer 5 milliards de dollars d'investissements étrangers en participation avec 3 entreprises européennes, a annoncé un responsable iranien.

Hossein Alimorad, directeur de l'investissement de la Compagnie nationale de pétrochimie, a déclaré que d'après les dernières discussions avec trois entreprises européennes, de nouveaux investissements étrangers de 5 milliards de dollars seront bientôt finalisés.

Depuis la mise en œuvre de l'accord sur nucléaire, l'Iran a signé un protocole d'accord sur l'investissement direct étranger avec les entreprises de l'Asie de l'est et les entreprises européennes jusqu'à dix milliards de dollars dans le secteur pétrochimique, a annoncé responsable du secteur pétrolier iranien.

Selon Alimorad, le partenariat notamment avec la partie européenne devrait bientôt aboutir à un accord final.

Selon les dernières discussions, de nouveaux investissements dans les projets du développement dans l'industrie pétrochimique seront finalisés dans un avenir proche, a-t-il ajouté.

Le retour des investissements à l'industrie pétrochimique iranienne est actuellement approuvé et garanti, a-t-il insisté.

Selon l'IRNA, le gouvernement du président Hassan Rohani cherche ainsi à attirer les investissements dans le secteur énergétique pour développer de nombreux projets pétroliers, gaziers et pétrochimiques, dans le cadre d'une économie de résistance, du renforcement des interactions internationales et de l'acquisition à la dernière technologie du monde.

La levée des sanctions et la connaissance de la sécurité et des avantages de l'investissement dans la pétrochimie iranienne ont ouvert la porte aux entreprises étrangères pour investir intensivement en Iran.

Un grand marché des produits pétrochimiques, les experts jeunes et la présence des infrastructures nécessaires et l'accès aux eaux libres et aux énormes alimentations fournissent d'autres opportunités à l'investissement en Iran.

En 2012, l'Iran a exporté 12,8 millions de tonnes de produits pétrochimiques avec une croissance de cinq millions de tonnes au début 2017, accéléré à 20,400 millions de tonnes .

À la lumière d'un accord entre les grandes puissances et l'Iran sur son programme nucléaire, l'Iran a pu ainsi reprendre ses exportations de pétrole vers l'Europe et entend développer et exploiter, en coordination avec des grands groupes étrangers, ses immenses réserves.

A noter que Téhéran dispose des deuxièmes réserves mondiales de gaz, après la Russie, et des quatrièmes réserves mondiales de pétrole.

9422** 9053**