La bourse iranienne sera mieux placée sur les places boursières mondiales

Téhéran, le 19 août, IRNA- Le vice-président de l'Organisation des valeurs mobilières (OVM) a annoncé que la bourse iranienne serait mieux placée chez l'Organisation internationale des Commissions de valeurs (OICV) dans un avenir proche.

La mise en œuvre de l'accord sur le nucléaire a permit que l'Iran s'ouvre aux investissements étrangers et a anticipé le retour du pays sur la scène internationale y compris dans le domaine de la Bourse.

Le vice-président de l'Organisation iranienne des valeurs mobilières pour attirer les investissements étrangers a annoncé l'organisation d'une visite avec le président de l'Organisation internationale des Commissions de valeurs (OICV), il y a 45 jours en Jamaïque, afin de poursuivre sérieusement les discussions sur la demande de l'Iran pour être un membre ordinaire de l'Organisation.

La Grande-Bretagne, la Corée du Sud, la Grèce, et l'entité de surveillance du Québec au Canada examinent actuellement le dossier de l'Iran portant sur sa transformation d'un membre associé à un membre ordinaire.

Si la situation du pays est transformée chez OICV, la Bourse sera plus conforme aux normes internationales et pourra créer la confiance chez les investisseurs étrangers et attirer les flux de capitaux internationaux nécessaires au développement de l’activité économique, a précisé Bahador Bijani.

Être parmi les membres des organisations et des entités internationales comme l'Organisation internationale des Commissions de valeurs (OICV), depuis le plan d'action globale commun connu sous le nom PAGC, a suscité l'intérêt des institutions financières étrangères pour trouver l'Iran comme un pays d'accueil des systèmes financiers efficaces avec beaucoup d'opportunités d'investissements.

La bourse iranienne est membre de la Fédération mondiale des bourses (World Federation of Exchanges ,WFE), et également membre de l'Organisation internationale des Commissions de valeurs (OICV).

La signature des protocoles d'accords pour mettre à jour des bases de données et des logiciels des transactions du marché des capitaux de l'Iran avec les autres marchés et organisations mondiaux sont les autres réalisations acquises depuis la levée des sanctions qui ont entraîné la reconstruction du pays dans les secteurs économiques.

En plus, quelques accords ont été conclus pour émettre des titres de créance en devises émis par Oman en Iran et l'émission d'un milliard d'euros d'obligations par le biais de partenariats avec la Bourse de Corée.

Le nombre des investisseurs étrangers a récemment augmenté en Iran et les échanges boursièrs se font actuellement avec beaucoup de pays ainsi qu'avec les États-Unis, la Grande-Bretagne, la Russie et l'Allemagne.

9422** 9053**