L'Iran exporte 2 millions de barils de pétrole du Pars du Sud vers l'Asie de l'Est

Téhéran, 20 août, IRNA - L'Iran a exporté deux millions de barils de pétrole brut récupéré du champ du Pars du Sud vers les pays de l'Asie de l'Est via quatre cargaisons, a annoncé le ministère iranien du Pétrole.

Le champ Pars du Sud n'est pas seulement le plus grand champ de gaz du monde, mais il comprend des couches pétrolières qui n'ont été récupérées que dès le début du premier mandat du président Rohani en 2013.

Le Qatar exploite du pétrole du Pars du Sud depuis plusieurs années, mais l'Iran a manqué l'opportunité de l'extraction en raison du manque d'équipement technique sanctionné par les Etats-Unis et ses alliés.

L'Iran, qui possède les quatrième réserves mondiales de pétrole, a démarré l’extraction du pétrole sur le champ du Pars du Sud en envoyant une unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO) sur les couches du champ en mars 2017.

Ce type de navire reçoit le pétrole ou le gaz extrait par un pipeline de 12 pouces. Il procède ensuite à la séparation des effluents (eau, gaz, pétrole brut), il stocke la production en attendant que des pétroliers viennent la charger via une bouée distante de quelques kilomètres puis la transportent jusqu'aux ports pétroliers pour exportation.

Les grands pays asiatiques, notamment la Chine, l'Inde, le Japon et la Corée du Sud, sont actuellement les principaux clients du pétrole iranien.

La production totale du pétrole du champ Pars du Sud que l'Iran partage avec le Qatar dans les eaux du Golfe Persique, est estimé jusqu’à plus de 4 milliards de barils du pétrole.

Les projets destinés à exploiter les couches pétrolières du Pars du Sud seront développés sous l'égide de la Compagne nationale iranienne du pétrole, selon le cadre de nouveaux modèles des contrats pétroliers, et le pays est actuellement en train de conclure les négociations avec le groupe pétrolier danois Maersk sur la deuxième phase du développement de l'exploitation du champ.

9422**