L'accord nucléaire est l’une des priorités du gouvernement iranien

Téhéran, le 21 août, IRNA - Le maintien et la protection de l'accord nucléaire de l'Iran, connu sous le nom de Plan d'action global commun, et les réalisations réalisées à la suite de l'accord constituent les principales priorités du nouveau gouvernement, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Le PAGC est un accord international soutenu par de nombreux pays majeurs du monde, a déclaré Bahram Qasemi lors de sa conférence de presse hebdomadaire lundi.

Répondant à une question sur la position du ministère iranien des Affaires étrangères concernant les développements dans la région du Kurdistan irakien, Qasemi a déclaré que l'Iran avait adopté une position claire en ce qui concerne le référendum dans la région et sa souveraineté et son intégrité territoriale.

Le ministère des Affaires Peshmerga de Kurdistan irakien, Mustafa Qadir, a récemment commenté les remarques du chef d'état-major du général principal des forces armées iraniennes, Mohammad Hossein Baqeri, disant que l'Iran, en parlant des droits des Kurdes, tendait à intervenir dans les affaires intérieures de l'Irakien Région du Kurdistan.

Mais, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré que les remarques de Baqeri étaient précises et opportunes.

Prenant une question sur l'accident raciste aux États-Unis pour lequel le président américain Donald Trump n'a montré aucune réaction; Qasemi a déclaré que le nouveau gouvernement des États-Unis reste à assumer des politiques à double standard à l'échelle nationale et internationale.

Selon le journal «The Guardian», la violence provoquée par un rassemblement de nationalistes blancs dans un parc de Charlottesville à cause d’une statue du général confédéré Robert E Lee - a vu une femme de 32 ans qui protestait contre les groupes haineux, Heather Heyer, tuée après avoir été écrasée par une voiture.

Plus de 30 personnes ont été blessées dans des affrontements entre les partisans de l'extrême droite et les contre-manifestants. Deux policiers de l'État sont également décédés dans un accident d'hélicoptère après avoir tenté de calmer les troubles.

9053**