La sécurité de la mer Caspienne ne doit être assurée que par les États du littoral

Téhéran, le 27 août, IRNA - Le commandant de la marine iranienne, le contre-amiral Habibollah Sayyari, a déclaré samedi que la sécurité de la mer Caspienne ne devrait être garantie que par ses États littoraux.

Il a fait les remarques en Indonésie alors qu'il rencontrait une délégation de la Russie en Grande-Bretagne en marge du troisième Symposium international sur la sécurité maritime (IMSS) qui s'est tenu à Nusa Dua, sur l'île de Bali.

«Nous croyons que la mer Caspienne est la mer de la paix et de l'amitié et l'établissement de la sécurité sur cette mer n'a pas besoin d'intervention étrangère et les États littoraux sont les seuls pays capables d'assurer leur propre sécurité», a déclaré le commandant iranien lors d'une rencontre avec une délégation de la Russie en marge d'un Symposium régional maritime.

La mer Caspienne est une mer fermée ou un lac endoréique salé d’Asie occidentale, classée comme le plus grand lac du monde ou une mer à part entière. Les pays riverains sont : l’Iran au sud, le Kazakhstan au nord-est, le Turkménistan au sud-est, l’Azerbaïdjan au sud-ouest et la Russie au nord-ouest.

Sayyari et la délégation russe ont souligné la nécessité de consolider les relations bilatérales, en particulier dans le domaine de l'interaction marine, et de promouvoir la coopération dans les domaines technique et de formation.

Cette rencontre avec la délégation russe a eu lieu à leur demande, le dernier jour de l'évènement.

Le commandant iranien est arrivé en Indonésie le 21 août pour assister au troisième symposium international de la sécurité maritime qui s'est tenu à Nusa Dua, sur l'île de Bali. Cette réunion était une occasion pour la tenue de réunions séparées avec les commandants et les délégations de haut rang de divers pays, l'Indonésie, le Bangladesh, la Russie, la Chine, l'Inde, le Pakistan et la Thaïlande.

9053**