Le Ministre des affaires étrangères du gouvernement intérimaire post-révolution de l'Iran est décédé en Turquie

Ankara, le 28 août, IRNA – L’ancien premier ministre des affaires étrangères de l'Iran, après la révolution islamique de 1979, Ebrahim Yazdi est mort dans un hôpital de la ville d'Izmir, dans l'ouest de la Turquie, ont annoncé ses proches dans un message Twitter le dimanche soir.

Il y a huit mois, Yazdi, qui souffrait de cancer de la prostate, a subi une opération chirurgicale à Izmir après ne pas avoir pu se rendre aux États-Unis dans le même but lorsque le gouvernement américain a refusé de lui délivrer un visa en raison de l'interdiction de visa de janvier imposée par les États-Unis. Président Donald Trump.

Le 27 janvier, Trump a imposé une interdiction de visa aux ressortissants de sept pays musulmans, dont l'Iran.

Quelques jours plus tard, l'ordre a été suspendu par un juge américain; Cependant, le président américain a signé une nouvelle ordonnance sur les visas le lundi 6 mars qui a imposé l'interdiction aux six pays musulmans.

Dans son nouveau décret, Trump a exempté l'Irak. Yazdi a été hospitalisé dans une clinique en Turquie au cours des deux dernières semaines en raison de ses conditions critiques post-chirurgicales.

Après la Révolution islamique de 1979 en Iran, Yazdi avec le défunt Imam Khomeini est rentré de France ou ils étaient en exil et est devenu vice-premier ministre lorsque le gouvernement intérimaire de Mehdi Bazargan a pris ses fonctions à la même année.

Lorsque le ministre iranien des Affaires étrangères Karim Sanjabi a démissionné après presque trois mois, Yazdi a été choisi comme successeur de Sanjabi. Après la mort de Bazargan en 1995, Yazdi est devenu secrétaire général du Nehzat-e Azadi-ye Iran (Freedom Movement of Iran).

9053**