29 août 2017 à 11:21
Code d'info: 82647805
0 Persons
L'Iran préoccupé par la violation des droits des musulmans en Birmanie

Téhéran, le 29 août, IRNA – Le ministère iranien des Affaires étrangères a dénoncé des mesures violentes et inhumaines contre les musulmans en Birmanie.

Bahram Qasemi, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a déclaré que l'Iran était vivement préoccupé par la violation continue les droits des musulmans en Birmanie et de mesures violentes qui ont couté la vie à nombre de ces derniers et a obligé la migration forcée de beaucoup d'autres.

« L'Iran est mécontent de la situation regrettable, du massacre et du déplacement des musulmans de Birmanie », a-t-il déclaré.

Qasemi a appelé le gouvernement du Myanmar à adopter une politique prudente et réaliste pour établir la paix et la coexistence pacifique afin d'empêcher la poursuite de la violation des droits des musulmans et l'institutionnalisation de la situation inhumaine et violente.

Les Rohingyas, minorité musulmane persécutée de Birmanie, ont été la cible de nouveaux heurts qui ont éclaté ces derniers jours, faisant plus d'une centaine de morts. Ils vivent depuis des décennies dans l'ouest du pays, où de nouveaux heurts ont éclaté ces derniers jours.

Des milliers de Rohingyas ont fui le pays ces dernières années par la mer pour rejoindre la Malaisie ou l'Indonésie. D'autres ont choisi de fuir vers le Bangladesh, où ils vivent pour la plupart dans des camps. L'ONU a également déclaré à maintes reprises que la persécution militaire des musulmans Rohingyas pourrait être considéreé comme un crime contre l'humanité.

9053**