Ministre du pétrole : Les nouveaux contrats signent l'échec des États-Unis

Téhéran, le 31 août, IRNA - Tout accord entre l'Iran et les entreprises étrangères dans le secteur pétrolier est un nouveau signe de l'échec de la politique anti-iranienne du gouvernement américain, a déclaré le ministre du Pétrole, Bijan Zanganeh.

«Tout accord équivaut à l'échec de la politique américaine», a-t-il déclaré lundi, commentant les effets néfastes de la politique américaine sur la prévention des investissements dans l'industrie pétrolière iranienne et a souligné la nécessité d'intensifier le rythme des accords pétroliers.

Alors que les États-Unis tentent d'imposer de nouvelles sanctions à l'Iran au cours des derniers mois, la Compagnie nationale Pétrolière iranienne (NIOC) a signé un accord de plusieurs milliards de dollars avec un consortium international, dirigé par le géant pétrolier français Total, pour développer la phase 11 du gazoduc de Pars du Sud.

L'accord de 4,8 milliards de dollars, après sa mise en œuvre, ajouterait 2 milliards de m2 à la capacité de production de l'Iran sur le champ riche en hydrocarbures que le pays partage avec le Qatar.

« Nous ne devrions pas nous concentrer uniquement sur l'Europe, car la diversification des parties aux accords peut créer une marge sûre pour le pays contre les pressions américaines», a déclaré le ministre.

En ce qui concerne les négociations sur le développement du terrain dans le cadre des nouveaux contrats pétroliers, ainsi que dix groupes de travail qui les étudient, Zangeneh a ajouté que la tenue de réunions consécutives et la poursuite sans interruption de la question figurent à l'ordre du jour de son ministère.

«Les nouveaux accords ne se limitent pas aux nouvelles opérations pétrolières, les contrats appropriés pour chaque projet seront signés», a-t-il ajouté.

9053**