L'Iran rejette le faux rapport sur la non autorisation donné à un avion bulgare de survoler l'espace aérien iranien

Téhéran, le 1er décembre, IRNA- Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré jeudi que le rapport sur le fait d'une interdiction à un avion bulgare survoler l'espace aérien iranien était faux.

«Ne pas donner la permission à un avion transportant le Premier ministre bulgare de survoler l'espace aérien iranien n'est pas correct», a déclaré Bahram Qasemi à l'IRNA.

«La permission a été accordée à la Bulgarie d'utiliser l'espace aérien iranien après la demande formelle reçue de l'ambassade bulgare à Téhéran», a ajouté Qasemi.

«Ce qui s'est passé dans ce cas était l'erreur du pilote de déclarer les informations de vol et de donner le code de déblocage à la tour de contrôle aérien qui a conduit à l'impossibilité d'identifier l'avion bulgare», a indiqué le diplomate.

Exprimant son regret sur l'incident, Qasemi a déclaré: «L'espace aérien iranien est ouvert aux avions des pays amis comme la Bulgarie».

Il a ajouté que l'Iran possède l'un des espaces aériens les plus sûrs du monde et que le trafic des avions non militaires est en cours.

L'agence de presse bulgare BTA a cité la ministre des Affaires étrangères, Ekaterina Zaharieva, affirmant mercredi à des journalistes à Riyad que malgré l'autorisation diplomatique nécessaire pour survoler l'Iran, les autorités iraniennes avaient demandé à l'avion de quitter son espace aérien.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**