Vice Président: Toutes les sanctions doivent être éliminées sous le PAGC

Sotchi, la Russie, le 2 décembre, IRNA - Le Premier Vice-président iranien Es'haq Jahangiri a réitéré que toutes les sanctions contre l'Iran devraient être levées dans le cadre de l'accord nucléaire de 2015 pour aider Téhéran à respecter ses engagements de coopération avec la CESAP des Nations Unies.

L'accord nucléaire officiellement connu sous le nom de Plan d'Action Global Commun (PAGC) a été conclu entre l'Iran et six puissances mondiales afin de réduire les activités nucléaires du pays en échange d'un allègement des sanctions internationales.

Jahangiri a également noté que, malheureusement, certaines sanctions n'ont pas été levées et que la partie adverse n'a pas respecté ses engagements dans le cadre de l'accord.

Le haut fonctionnaire iranien qui se trouve actuellement dans la ville russe de Sotchi pour participer au 16ème Forum du Conseil des Premiers Ministres de l'Organisation de Coopération de Shanghai a déclaré lors d'une réunion avec la Secrétaire Générale des Nations Unies, Shamshad Akhtar, que l'Iran avait de vastes plans pour son développement et il est intéressé d'utiliser l'expérience et les consultations de la CESAP dans le cadre du développement durable.

La CESAP est la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l'Asie et le Pacifique. Mme Akhtar est la secrétaire exécutive de la CESAP.

Se référant à la coopération de longue date de l'Iran avec l'entité, il a appelé à renforcer la collaboration dans la ligne du développement durable.

L'Iran souffre de la sécheresse depuis des années, a-t-il dit, notant que dans certains cas, de fortes pluies déclenchent des inondations, causant des dommages à la vie et aux biens humains.

La prévalence de la sécheresse au cours des dernières années a transformé certaines zones de l'Irak, de la Syrie et de l'Arabie Saoudite en zones de tempêtes de poussière, affectant la vie de la plupart des Iraniens, même dans la capitale. M. Jahangiri a appelé l'ONU à aider à régler le problème, déclarant que l'ONU devrait accorder une attention particulière à la question, car les tempêtes de poussière ont créé des problèmes pour un grand nombre de personnes dans la région.

Il a également rappelé les lourds dégâts causés par un séisme de magnitude 7,3 dans la province de Kermanshah.

Soulignant les discussions entre l'Iran et la CESAP pour la création d'un centre de gestion de l'information sur les catastrophes naturelles affiliées à l'ONU à Téhéran, M. Jahangiri a déclaré que l'Iran avait pris tous les engagements pour la création du centre.

Mme Akhtar a déclaré que des efforts sont en cours pour établir le centre au plus tôt.

Notant que la CESAP est actuellement engagée dans l'élaboration d'un plan de développement durable pour l'Asie et l'Océanie, elle a déclaré que l'Iran collaborait activement à l'élaboration du plan et que «nous sommes prêts à continuer à soutenir l'Iran conformément au développement durable».

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**