Le PAGC crée des opportunités pour la coopération des partenaires régionaux

Sotchi, le 2 décembre, IRNA – L'accord sur le nucléaire, conclu entre l'Iran et le Groupe 5 + 1 a créé de nouvelles opportunités pour l'engagement régional du pays, a déclaré le Premier Vice-président iranien Eshaq Jahangiri.

Dans son discours lors de 16ème Conseil des Premiers ministres de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), il a indiqué que l'Iran était prêt à assumer un rôle important dans le renforcement de la paix, de la stabilité, de la sécurité et du développement.

Jahangiri a souligné les opportunités fournisses par l'accord sur le nucléaire, connu également sous le nom du Plan d'action global commun (PAGC), pour renforcer les relations de l'Iran avec ses partenaires régionaux, y compris les États membres de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) et les économies émergentes.

'Nous tendons la main de l'amitié à tous les Etats membres de l'OCS et considérons la coopération organisationnelle aux niveaux régional et international dans l'intérêt de tous les pays, les nations et les gouvernements intéressés par la paix, le bien-être et la sécurité', a-t-il ajouté.

Mettant l'accent sur la situation géopolitique spéciale de l'Iran, ses capacités et ses ressources naturelles, humaines et sociales, le haut fonctionnaire a présenté l'Iran comme le défenseur de la paix, la stabilité, le développement, l'interaction et le dialogue entre les cultures, les nations et les groupes ethniques.

Jahangiri a également affirmé que la République islamique est prête à prendre des mesures pour aider à promouvoir le statut de l'OCS à la lumière de la coexistence et de s'efforcer de créer un monde sans violence et extrémisme, afin de faire face aux défis économiques, politiques et culturelles.

Il a également noté que la réunion de l'OCS se tient à un moment où le système mondial et international fait face à de nouvelles opportunités et menaces. D'une part, des efforts conjoints sont en cours pour créer des capacités complémentaires régionales et, d'autre part, les pactes économiques, commerciaux, politiques et environnementaux régionaux et internationaux sont sapés par le fait que certains États s'en écartent unilatéralement.

La théorie de la 'commercialisation et de la vente d'une marchandise au nom de la sécurité' a été mise en pratique par certaines puissances en créant et en gérant des crises régionales, a dit Jahangiri.

Le projet du «Nouveau Moyen-Orient» et de la division des grands et importants pays de la région initié en orchestrant le courant Takfiri de Daech a été vaincu à la suite de la bénédiction de Dieu et de la résistance des nations régionales et de la coopération entre les gouvernements de la région notamment les gouvernements iranien, irakien et syrien.

Jahangiri a également mis en garde contre la réorganisation du courant takfiri et terroriste pour transférer la menace vers d'autres régions telles que l'Asie centrale et le Caucase.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**