Téhéran: Les fausses allégations américaines n'excusent pas leurs erreurs stratégiques

Téhéran, le 6 décembre, IRNA - Des allégations «répétées, fausses et sans fondement» n'excusent pas les grandes erreurs stratégiques américaines sur l'Iran et la région pendant ces dernières décennies, a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

En réponse aux dernières allégations anti-iraniennes du secrétaire d'État américain, Rex Tillerson, Bahram Qasemi a dénoncé « l'insistance injustifiée et l'entêtement futile dans la répétition des accusations contre la République islamique d'Iran».

Avant une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'OTAN à Bruxelles, Rex Tillerson lors d'une réunion bilatérale avec Federica Mogherini, chef de la politique étrangère de l'UE, a accusé l'Iran d'être responsable d'actions déstabilisatrices dans la région.

« Accuser les autres pays ne sera pas un remède aux blessures profondes et généralisées des politiques agressives et des excès des États-Unis dans la région », a ajouté le diplomate iranien.

«Avant qu'il ne soit trop tard, M. Tillerson a mieux essayé d'apprendre les vérités et l'histoire de la région et de passer en revue les politiques américaines et leurs conséquences qui ont abouti aux crises graves et à la mort de centaines de femmes, d'enfants et d'innocents». a-t-il déclaré.

Selon Qasemi, l'Iran est l'une des victimes des politiques interventionnistes, du coup d'État et de la tyrannie des États-Unis, mais est également connu comme l'un des pays pionnier dans la lutte contre le terrorisme dans la région et dans le monde entier.

Le porte-parole a qualifié les 'fausses accusations' d'une part, d'indices de la colère des États-Unis sur « l'engagement de l'Iran à son rôle humanitaire et stabilisateur », d'autre part comme «un signe du soutient de Washington au terrorisme dans la région».

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**