L'OCI dénonce la reconnaissance américaine de la ville sainte d’Al Qods en tant que capitale d'Israël

Téhéran, le 7 décembre, IRNA - L'Organisation de la coopération islamique (OIC) a exprimé ses profonds regrets concernant l'annonce par le président américain Donald Trump de la reconnaissance par les Etats-Unis du de la ville sainr d’Al Qods comme capitale d'Israël et ses ordres de transférer l'ambassade dans la ville, qui constitue une provocation des sentiments des musulmans.

Selon le site officiel de l'OCI, l'entité a rejeté la décision en tant que violation du statut politique, juridique et historique de la ville de Jérusalem, défiant clairement les lois et les résolutions internationales, s'écartant du consensus international sur le statut d'Al-Qods Al-Sharif, et les exigences de la paix en général, sapant ainsi le rôle des Etats-Unis en tant que sponsor du processus de paix.

L'OCI a souligné la nécessité d'une action urgente en convoquant un sommet extraordinaire des dirigeants des Etats membres de l'OCI à Istanbul les 12 et 13 décembre 2017 pour discuter des répercussions de la décision américaine et formuler une position islamique unifiée sur cette escalade grave.

L'OCI a également insisté sur le fait que la décision ne menace pas seulement l'identité arabe et islamique d'Al-Qods, mais aussi l'identité chrétienne de la ville, soulignant l'attachement éternel des musulmans à la mosquée Al-Aqsa et la centralité de la cause d'Al-Qods à la Ummah islamique.

Il a souligné son engagement à travailler avec la communauté internationale et à soutenir les efforts arabes et internationaux pour parvenir à la paix fondée sur la solution des deux États, l'établissement de l'État de Palestine avec Al Qods comme capitale et la fin de l'occupation israélienne.

L'OCI a réaffirmé sa position ferme à l'égard d'Al Qods, considéré comme partie intégrante du territoire palestinien occupé en 1967. Il a également souligné que cette décision illégale ne donnera pas de légitimité à l'occupation israélienne et ne changera pas la réalité de la ville ni son histoire et identité.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**