L'Union des radios-télévisions islamiques condamne la décision américaine sur Al Qods

Téhéran, 10 décembre, IRNA – L'Union des radios-télévisions islamiques a dénoncé dimanche dans un communiqué la décision américaine d'annoncer Al Qods comme la capitale de régime sioniste.

« C'est une décision inhumaine dont les conséquences dangereuses menacent la sécurité et la paix internationales», peut-on lire dans la déclaration dont une copie a été envoyée à l'Agence de presse de la République islamique (IRNA).

L'Union appelle tous les médias, les institutions et les journalistes libres à accorder une attention exceptionnelle aux médias à la cause palestinienne et à faire face à cette décision, ainsi qu'à profiter de tous les moyens possibles des médias et de toutes leurs capacités pour soutenir le peuple palestinien et ses choix de résistance.

Elle leur a également demandé d'intensifier la couverture médiatique des nouvelles et des programmes sur la question de la défense des droits du peuple palestinien et des lieux saints chrétiens et musulmans.

Ils peuvent également profiter de l'espace virtuel pour exprimer leurs positions et révéler la véritable image de la politique américaine, rappeler les crimes continus de l'agression, exhorter l'opinion publique à ne pas rester silencieuse et oisive, et la nécessité d'offrir t les soutien médiatique pour le peuple palestinien, les médias et les journalistes ainsi que d'autres partisans de la cause palestinienne.

Ils peuvent également concentrer toute leur attention sur la cause palestinienne centrale au niveau des médias, adoptant le slogan «Al-Qods est la capitale éternelle de la Palestine» en réponse à la décision américaine.

La reconnaissance controversée d'Al Qods par le président américain en tant que capitale du régime sioniste d'Israël a suscité de vives critiques dans le monde entier. De nombreuses figures politiques et organisations internationales ont mis en garde contre les répercussions de cette décision dans la région.

Créé il y a dix ans, l'Union des radios-télévisions islamiques, comprend plus de 160 membres provenant de 25 pays du monde et le nombre ne cesse de croître. Le syndicat vise à promouvoir la coopération professionnelle entre les stations de radio et de télévision des États islamiques, afin de présenter le vrai visage de l'islam, de défendre les droits des musulmans du monde et de faire face à l'invasion culturelle.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**