L'Iran est prêt à travailler avec les États musulmans pour défendre les Quds sacrés sans condition préalable

Istanbul, 13 décembre, IRNA – L'Iran est prêt à coopérer avec tous les États musulmans pour défendre la Palestine et Al Qods « sans aucune réserve ni condition préalable », a déclaré le président iranien Hassan Rohani.

La question de Palestine doit redevenir la principale préoccupation du monde islamique, a indiqué le président Rohani lors de la réunion extraordinaire de l’Organisation de la Coopération islamique(OCI) pour défendre Al Qods après la reconnaissance par le président américain d'Al Qods comme capitale du régisme sioniste d'Israël.

L'Amérique ne cherche que le maximum d'intérêts des sionistes en négligeant les exigences légitimes des Palestiniens, a-t-il ajouté.

Le Président Rohani a fait ces remarques lors du sommet extraordinaire de l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI) qui se tient mercredi à Istanbul, au nord-ouest de la Turquie, pour discuter de la décision américaine de déclarer al Qods comme capitale du régime sioniste d'Israël.

«Les Etats musulmans ont heureusement réagi rapidement à l'approche de l'administration américaine envers la ville d'al Qods et la formation de ce sommet indique l'interprétation correcte par les musulmans de l'action incorrecte du président américain», a déclaré le Président Rohani.

Le texte intégral du discours du président iranien ci-dessous:

Au nom de Dieu, le plus Clément, le plus miséricordieux

Dieu Tout-Puissant exalté comme il a emmeneé Son Serviteur la nuit de Masjid al-Haram à Masjid al-Aqsa, dont les environs sont bénis, pour lui montrer les signes. En effet, Dieu Tout-Puissant entend et voit. (Verset un du chapitre d'Al-Asra, Saint Coran)

Votre Excellence M. Erdogan, Honorable Président de la Turquie

Honorables chefs des États musulmans

Distingués Chefs des Délégués Participants

Assalamu Alaykum wa Rahmatullahi wa Barakatuhu

J'aimerais commencer en appréciant les efforts de mon cher frère, Rajab Teyyeb Erdogan, pour avoir organisé cette réunion très importante.

Nous sommes réunis ici pour échanger des vues sur l'effroyable tragédie et la vieille blessure de la Oummah musulmane dans les cent dernières années qui ont commencé avec la conspiration Balfour et connaît maintenant un nouveau chapitre avec la promesse incorrecte et illégale du président américain de déménager l'ambassade américaine à la ville sainte d'al Qods.

Aujourd'hui, nous parlons d'al Qods, qui est la première Qiblah des musulmans et le troisième sanctuaire le plus sacré en Islam, et qui sert à reconnaître l'identité et la crédibilité de la Palestine. Le soulèvement du peuple infatigable de la Palestine au cours des derniers jours contre les Etats-Unis et les occupants sionistes a démontré une fois de plus que les Palestiniens ne baseraient pas leurs espoirs sur des plans vides et insisteraient au contraire sur leurs justes revendications.

Heureusement, les États musulmans ont réagi rapidement à l'approche de l'administration américaine envers la ville d'al Qods. Et la formation de ce sommet indique l'interprétation correcte par les musulmans de l'acte incorrect du président américain.

Frères et soeurs distingués

Par tous les moyens possibles, nous devrions unir nos efforts pour empêcher l'application d'un acte américain aussi inintelligent.

Cependant, nous devrions également enquêter sur les éléments et les raisons qui ont encouragé le président américain à prendre une décision aussi mauvaise et insultante.

Je crois qu'à part toute autre raison, les efforts de certains pays pour établir des relations et même la consultation et la coordination avec le régime sioniste ont incité une telle décision.

Au lieu de contrer les menaces des sionistes, certains pays de notre région se sont alignés avec les États-Unis et les sionistes pour prescrire le sort de la Palestine. Si de telles prescriptions sont prises, les sionistes domineront de façon permanente les Palestiniens.

Aujourd'hui, ce n'est pas un secret que le plus grand ennemi des Juifs n'est pas les musulmans et les Arabes mais le dangereux projet du sionisme.

Nous, musulmans, chrétiens et juifs, sommes les propriétaires historiques de cette région. Les sionistes sont toutefois étrangers ici et se sont imposés dans cette région.

Les sionistes ont en effet planté les graines du terrorisme et de la violence dans cette région depuis le début du siècle dernier.

Au cours des dernières décennies, le régime sioniste a été responsable de l'assassinat et du déplacement de Pal
estiniens tout en ne respectant pas la sainteté islamique en Palestine. En commettant tous ces crimes et meurtres, les États-Unis ont soutenu les sionistes avec leur droit de veto au Conseil de sécurité des Nations Unies et n'ont ménagé aucun effort pour fournir toutes sortes d'armes destructrices au régime sioniste.

Malheureusement, les États-Unis ont été choisis comme arbitre pendant des années de négociations. Ou ils ont cherché le soutien des États-Unis et ont compté sur lui pour la médiation.

Les États-Unis n'ont jamais été un médiateur honnête. Et ça ne sera jamais le cas .

Le récent acte de l'administration américaine a montré clairement aux personnes qui voyaient un rôle positif des Etats-Unis dans le règlement de la question palestinienne que les Etats-Unis cherchent seulement à garantir les intérêts maximum des sionistes et ne tiennent aucun compte des demandes légitimes des Palestiniens.

Monsieur le président

Pour contrer ces mesures oppressives et mesquines, il est nécessaire de tirer les leçons du passé. Par conséquent, j'en profite pour proposer les actions suivantes:

1- Il est nécessaire que ce sommet condamne fermement la récente décision de l'administration américaine de reconnaître Al Qods comme la capitale du régime sioniste et de déplacer son ambassade vers cette dernière.

2- Dans les circonstances actuelles, il est nécessaire que le monde musulman s'unisse contre le régime sioniste. Si nous souffrons de différences entre nous sur certaines questions, nous ne devrions pas être divisés sur la défense d'Al Qods et de la cause palestinienne. Tous les problèmes du monde musulman peuvent être résolus par le dialogue. Ce n'est que par l'unité islamique que nous pouvons mieux soutenir les droits de la Oummah islamique et des lieux saints d'Al Qods.

3- L'administration américaine doit être consciente de la réalité que le monde de l'Islam ne reste pas indifférent vis-à-vis du sort de la Palestine et des lieux saints d'al'Qods. Et que ridiculiser les approbations internationales et les idées de presque toute la communauté internationale sur la question de la Palestine aura des répercussions et des coûts politiques.

4- Il est impératif que les Etats musulmans harmonisent leur protestation avec la récente décision américaine dans leurs discussions avec les partenaires américains, en particulier les pays européens, et insistent sur la nécessité de s'opposer à une telle décision.

5- La question de la Palestine devrait de nouveau être placée en tête des priorités du monde musulman. Avec la défaite de Daesh en Irak et en Syrie et la nécessité de poursuivre la lutte contre d'autres groupes terroristes, nous ne devons pas oublier les dangers du régime sioniste, y compris ses têtes nucléaires, qui constituent une menace pour le monde entier.

6- L'ONU et en particulier le Conseil de sécurité et son Assemblée générale peuvent et doivent jouer un rôle clé dans de telles circonstances pour exprimer leur opposition à la récente décision américaine. Il est nécessaire que les missions diplomatiques des États musulmans aux Nations Unies participent activement aux discussions.

7- Les mouvements du régime sioniste devraient être surveillés en permanence et l'OCI devrait tenir des sessions chaque fois que nécessaire pour prendre les décisions nécessaires au niveau des ministres ou des chefs d'Etat.

En conclusion, la République islamique d'Iran est prête à coopérer avec chacun des pays musulmans pour défendre les lieux saints saints d'Al Qods sans aucune réserve ou condition préalable.

Je vous remercie

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**