Les accusations américaines sur le soit disant armement des Houthis par l'Iran ne peuvent être prouvées

Londres, 16 décembre, IRNA - L'ambassadeur iranien au Royaume-Uni a dénoncé les allégations de l'ambassadeur américain auprès de l'ONU Nikki Haley contre l'Iran, soulignant que de telles accusations ne pouvaient être prouvées.

Haley a accusé l'Iran de fournir des missiles aux Houthis au Yémen. L'Iran a rejeté toutes ces accusations en affirmant que c'était un signe du «rôle destructeur des américains, provocateur et irresponsable».

Réagissant aux allégations de Haley, Hamid Baeedinejad a publié une série de tweets vendredi disant: «Nikki Haley dans son show de propagande ne pouvait pas prouver que: a) ce qui a été exhibé était un missile iranien, et si b) le missile était exactement celui frappé contre l'aéroport de KSA, et c) qu'il avait été transféré du Yémen.

Il a ajouté: «Nikki Haley devrait également expliquer comment un si grand nombre d'armes aurait pu être introduit sur le territoire yéménite alors qu'il est sous blocus complet avec tous ses aéroports et ports maritimes fermés sous contrôle strict, empêchant même l'entrée de nourriture et de médicaments dans le pays.»

«Alors que Nikki Haley mettait en scène sa fausse exposition» Baeedinejad a ajouté: «Les Saoudiens avec les armes américaines ont attaqué le Yémen et ont réalisé de grands massacres.»

L'envoyé iranien au Royaume-Uni a souligné que les Etats-Unis, qui exportent des centaines de milliards de dollars d'armes aux Saoudiens pour tuer des innocents, n'ont pas la légitimité pour enquêter sur cette question.

Pendant ce temps, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a rejeté la plainte de Haley en la qualifiant de «show».

Dans un autre message Twitter vendredi, Zarif a ajouté: «Le jour même où les États-Unis régurgitent la propagande saoudienne et émiratie sur le Yémen, le rapport du CAR [Conflict Armament Research] confirme que les armes américaines et saoudiennes sont entre les mains de l'Etat islamique. Avec cette administration américaine, il semble que l'hypocrisie ne connaisse aucune limite ».

Journaliste: Hadi Naderi, journaliste de l'IRNA au Royaume-Uni

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**