Le changement climatique est un défi de haute sécurité

Téhéran, 17 décembre, IRNA - Le coordinateur résident des Nations Unies et représentant résident du PNUD en Iran, Gary Lewis, a averti samedi que le changement climatique et ses risques environnementaux constituent le véritable défi de la planète pour la sécurité du 21ème siècle.

La sécurité est une priorité politique et utilise le langage de la mobilisation, mais elle a un revers qui inclut les camps de réfugiés, les migrants clandestins, les pirates et les icebergs en recul, a-t-il déclaré lors d'un séminaire à l'Université de Téhéran.

Son exposé intitulé Impact du changement climatique sur la sécurité décrit «l'environnement comme un multiplicateur de menace» durant lequel Lewis a également alerté que les ressources rares de nourriture, d'eau et d'énergie peuvent entraîner des risques de sécurité tels que des restrictions de liberté et de mouvement, autoritarisme accru.

«L'avenir se passe maintenant. Nous devons nous réveiller et régler le problème», a déclaré l'envoyé de l'ONU qui s'exprimait en tant que principal orateur de la séance d'ouverture du séminaire qui fait également partie de la prochaine conférence sur la sécurité de Téhéran qui se tiendra le 8 janvier.

«Pensez à la sécurité en termes de sécurité humaine. Améliorer notre connaissance des impacts du changement climatique. Rechercher des technologies transformationnelles», a-t-il présenté comme des solutions à la menace du changement climatique.

«Améliorer notre capacité à gérer des phénomènes massifs, complexes et non linéaires. Élargir la planification internationale collaborative. Réfléchissez et planifiez en termes de décennies - et non d'années », a ajouté M. Lewis en citant les moyens de se sortir des impacts négatifs du changement climatique.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**