19 déc. 2017 à 08:49
Code d'info: 82768384
0 Persons
La stratégie du mensonge des ennemis pour décevoir les Iraniens

Sanandaj, 19 décembre, IRNA - La principale stratégie des ennemis de l'Iran est de décrire faussement que le gouvernement islamique est inefficace et de promouvoir la déception dans l'esprit des Iraniens, a déclaré le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale iranien.

«La résistance iranienne et leur amour pour la Révolution islamique est la plus puissante dissuasion contre diverses menaces et vise à restaurer la stabilité et la paix», a déclaré le vice-amiral Ali Shamkhani lors d'une cérémonie commémorant les martyrs du terrorisme à Sanandaj dans la regions iranienne du Kordestan.

Il a souligné les tentatives du régime sioniste et de l'Occident pour créer l'instabilité dans la région, les récents développements et la défaite de Daech, et les gouvernements réactionnaires des États-Unis et de certains pays réactionnaires régionaux: «Activer les capacités politiques et de sécurité avec la participation des comtés indépendants régionaux a ouvert un nouveau chapitre dans la coopération régionale sans donner aucun rôle à l'Occident en Asie, ainsi que l'anéantissement des menaces sans précédent posées par le terrorisme.»

Rappelant que les Etats-Unis ont livré des milliers de missiles, des armes interdites et de destruction massive à certains pays du Golfe Persique, l'Arabie Saoudite en particulier, pour commettre des crimes au Yémen, «les médias ne peuvent embellir le visage caché des sanguinaires qui ont sacrifié des milliers d'enfants, de femmes et de personnes âgées yéménites pour leurs propres désirs et leurs buts inhumains.

Commentant la situation en Syrie, les conseillers militaires iraniens resteront en Syrie à la demande du gouvernement syrien, jusqu'à ce que l'anéantissement total du terrorisme et les revendications du régime sioniste ou de tout autre pays n'influencent pas sur les intérêts et les décisions de l'Iran concernant la poursuite de l'intérêt national de l'Iran et la sécurité régionale.

Se référant à la reconnaissance par les États-Unis et le régime sioniste d'Israël d'Al-Qods comme la capitale israélienne, il a nommé la ville sainte comme «la capitale éternelle de la Palestine» et a ajouté: «La Palestine est la question centrale du monde musulman et la cause de la cohérence entre les musulmans et va accélérer la chute du régime sioniste.»

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**