19 déc. 2017 à 09:45
Code d'info: 82768490
0 Persons
Début des explorations archéologiques sur un site Sassanide en Iran

Téhéran, 19 décembre, IRNA- La première saison d'exploration a commencé dans le site de Koleghan sur l'île de Qeshm, à la recherche de vestiges de l'ère Sassanide.

L'étude vise à organiser et clarifier les espaces architecturaux de surface, à découvrir la relation entre les marches d'entrée du côté nord et les structures d'architecture enfouies, à explorer et drainer les réservoirs d'eau et à déterminer les limites du site.

Le bureau des relations publiques de l'Institut de recherche du patrimoine culturel et du tourisme (IRPCT) a cité Parsa Qasemi, chef de la première saison des explorations archéologiques, affirmant lundi que le site de Koleghan est l'une des régions côtières de l'île de Qeshm sur la base de la preuve de surface, utilisé pour être une zone résidentielle dans les époques historique et islamique.

Les vestiges archéologiques du site de Koleghan comprennent des restes de pierres enterrée et de mortier de plâtre local qui ont pris forme à la surface d'un lit rocheux.

«La plupart des vestiges architecturaux des côtés sud-ouest et ouest sont visibles et les preuves de surface indiquent l'existence d'allées et de rues dans la direction nord-sud», a-t-il ajouté.

Se référant aux vestiges culturels dispersés des époques historique et islamique, y compris le verre, les travaux d'argile, etc., Qasemi a dit qu'au nord du site il y a un canal creusé à la main dans la direction est-ouest avec une profondeur de 2,5 mètres. et une largeur d'environ 4 mètres dont l'extrémité est est plus large que ses autres parties.

Il a réitéré que l'existence des trois réservoirs d'eau sur le site est révélatrice du fait que les habitants de Koleghan utilisaient de l'eau de pluie pour boire.

Qasemi a noté qu'une telle structure d'eau a été construite à différentes périodes historiques, en particulier dans l'ère Sassanide et dans le royaume de l'empire.

Il a également mentionné les restes de tours rondes et semi-rondes en pierre et de mortier de plâtre local à côté des réservoirs d'eau et d'un canal creusé à la main.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**