Responsible iranien réagit contre les « politiques anti islam » de Trump

Bakou, 21 décembre, IRNA- La décision du président américain sur Al Qods et le veto de la résolution pro-palaestinienne au Conseil de Sécurité ont révélé la « politique anti islam » des Etats-Unis, a déclaré le chef du bureau présidentiel d'Iran.

« Il est évident pour tout le monde que les États-Unis tentent de provoquer un désaccord dans les rangs des pays islamiques et ne cherchent que fournir les intérêts illégitimes du régime sioniste » a déclaré jeudi Mahmoud Vaezi, chef du bureau présidentiel d'Iran, dans son discours lors de la réunion finale de la conférence internationale, intitulée « 2017 - Année de la solidarité islamique: dialogue interconfessionnel et interculturel ».

Heureusement, le sommet extraordinaire de l'OCI, tenu la semaine dernière à Istanbul, a présenté les positions fermes et décisives des pays islamiques en condamnant les Etats-Unis et leur soutien à la cause de la Palestine qui sera très prometteuse pour le peuple opprimé en Palestine, a-t-il dit.

« Les Etats-Unis et le sionisme tentent de retirer la question de la Palestine à l'ordre du jour des musulmans du monde », a-t-il Vaezi.

« Nous ne devrions pas laisser de telles conspirations porter leurs fruits et nous avons le devoir de soutenir pleinement les Palestiniens jusqu'à la formation de leur Etat indépendant en Palestine avec Al Qods pour capitale », a-t-il déclaré.

Si les pays islamiques s'unissent et favorisent la fraternité entre eux, nous ne serons jamais témoins d'une telle agression et de cette occupation des pays islamiques, qui poussent des musulmans dans le monde au déplacement, a-t-il dit.

Un certain nombre de responsables, de figures scientifiques et religieuses de 40 pays ont participé à la conférence «2017- Année de la solidarité islamique: dialogue interreligieux» à Bakou jeudi.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**