La politique américaine, symbole de méchanceté dans la région

Islamabad, 25 décembre, IRNA - Le président du parlement iranien, Ali Larijani, a critiqué les Etats-Unis pour leurs politiques à deux niveaux, ajoutant qu'aujourd'hui les Etats-Unis sont devenus le centre et le symbole de la méchanceté dans la région.

Lors d'une session spéciale de la première Conférence des Présidents du parlement des Six Nations à Islamabad, Larijani a déclaré que le terrorisme s'est répandu dans toute la région; de l'Afghanistan à la Syrie et en Irak, au cours des 30 dernières années, ajoutant que la malédiction du terrorisme s'est répandue en Asie centrale et en Afrique du Nord.

Il a ajouté que sous la direction des États-Unis en 2001, une alliance contre le terrorisme s'était formée, mais aujourd'hui, la menace terroriste a augmenté dans la région en dépit de ce mouvement.

Larijani a déclaré qu'au cours des deux dernières décennies, deux types d'alliances ont été formés; une sous la direction des États-Unis et l’autre a été formée par l'Iran, la Russie et la Turquie.

Il a dit que l'objectif principal de l'alliance américaine était d'éradiquer le terrorisme d'Afghanistan, en dehors du trafic de drogue, mais a lamentablement échoué. M. Larijani a déclaré que la deuxième alliance de l'Iran, de la Russie et de la Turquie avait réussi à relever le défi de Daech.

Tout en se référant aux déclarations récentes du président américain Donald Trump, il a déclaré : « comment ceux qui ont créé Daech peuvent prétendre à la victoire contre le groupe terroriste ? » Le président du Parlement iranien a déclaré que la Russie et la Chine sont deux pays importants pour la sécurité régionale, ajoutant que les allégations américaines sans fondement contre l'Iran constituent une menace majeure pour la région.

Expliquant les mesures efficaces prises par la République islamique d'Iran contre le terrorisme, il a déclaré que «nous nous sommes battus contre les terroristes, mais les Américains ont créé Daech».

M. Larijani a rejeté les nouvelles allégations des Etats-Unis selon lesquelles un missile iranien aurait été utilisé par le Yémen pour cibler le sol saoudien.

Il a dit que les États-Unis ne parviendraient pas à changer l'orientation mondiale de la cause de la Palestine.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**