Le Majlis iranien approuve la double urgence d'un projet de loi sur la capitale palestinienne

Téhéran, 25 décembre, IRNA- Les législateurs iraniens ont voté dimanche pour la double urgence d'un projet de loi visant à ajouter une annexe à la loi sur le soutien de la révolution islamique au peuple palestinien.

Si le projet de loi est approuvé par le Parlement iranien (Majlis), Beit-ul Moqaddas (Al Qods) sera reconnu comme la capitale éternelle de l'Etat de la Palestine.

Le 9 mai 1990, les membres du Majlis iranien ont adopté la «loi sur le soutien de la révolution islamique au peuple de la Palestine».

La loi charge le Conseil présidentiel du Parlement islamique d'Iran «d'approfondir et d'élargir ce soutien par différentes méthodes et convoque des représentants des pays et des experts musulmans dans les occasions appropriées».

Lors de leur séance publique de dimanche, les parlementaires iraniens ont voté pour la double urgence d'un projet de loi visant à ajouter une annexe à la loi précédente par 187 voix pour, 15 voix contre et 9 abstentions.

Une discussion sur les détails du projet de loi doit avoir lieu à la prochaine session du Parlement.

La décision a été prise par les législateurs iraniens après que le président américain Donald Trump a pris la décision, le 6 décembre, de transférer l'ambassade américaine de Tel Aviv à Al Qods.

Des personnalités politiques et des organisations internationales, notamment les Nations Unies (ONU) et tous les États membres de l'Union européenne (UE), ont averti les États-Unis de ne pas transférer leur ambassade à Al Qods.

Jeudi (21 décembre), la résolution des Nations Unies sur une motion de rejet de la décision américaine sur Al Qods a obtenu 128 voix pour et neuf voix contre.

La résolution de l'ONU «Affirme que les décisions et actions qui prétendent avoir changé, le caractère, le statut ou la composition démographique de la ville sainte d'Al Qods n'ont aucun effet juridique, sont nulles et doivent être annulées conformément aux résolutions pertinentes du Conseil.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**