La décision de Trump sur Al Qods va attiser les flammes des conflits religieux

Ramallah, 29 décembre, IRNA - Les répercussions de la décision des États-Unis de reconnaître Al Qods comme la capitale du régime sioniste d'Israël s'étendront de la région à d'autres parties du monde, attisant les flammes de conflits religieux, a déclaré un responsable palestinien.

«Les politiques déraisonnables adoptées par Washington ont provoqué des sentiments et des émotions chez les musulmans et les chrétiens et alimenté les conflits religieux», a déclaré Hannan Ashrawi, membre de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), dans une interview accordée jeudi à l'IRNA.

Contrairement à ce que certaines personnes croient, le feu que Trump a commencé ira au-delà du Moyen-Orient et ne restera pas limité aux territoires occupés, a déclaré Ashrawi.

Décrivant la décision de déplacer l'ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Al Qods comme un «feu vert américain aux mouvements radicaux et illégaux», elle a déclaré: «Nous sommes confrontés à des conditions très dangereuses avec de multiples dimensions difficiles.»

La fureur publique au cours des trois dernières semaines est une preuve de la situation difficile à laquelle nous sommes confrontés maintenant, a-t-elle ajouté.

«Quand le plus grand gouvernement du monde viole le droit international et ne respecte pas les vues rationnelles ..., il ne serait pas inimaginable que de nombreuses capitales dans le monde rejoignent la protestation contre la violation des droits légaux et historiques des Palestiniens; les droits qui sont même stipulés dans les lois et les accords des soixante-dix dernières années», a déclaré Ashrawi.

La décision controversée de Trump, annoncée le 6 décembre, a suscité de vives critiques dans le monde entier.

Les Palestiniens considèrent la ville sainte d'Al Qods comme la capitale de leur futur pays.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**