31 déc. 2017 à 09:00
Code d'info: 82780959
0 Persons
La trace des Iraniens découverte dans le golfe Persique

Téhéran, 31 décembre, IRNA - Les activités archéologiques sur la colline de Gel Pokhti ont prouvé la présence du peuple iranien aux époques préhistoriques et historiques des régions côtières et de l'arrière-pays du golfe Persique.

Le bureau des relations publiques de l'Institut de recherche du patrimoine culturel et du tourisme (IRPCT) a cité Mehdi Azarian, chef de l'équipe d'archéologie, disant que la colline de Gel Pokhti est située dans la partie centrale de la ville de Tangestan et à 1km à l'ouest de Ahram parmi les palmeraies et les terres arables et à 50 mètres de la rivière saisonnière de Bahoosh.

Soulignant que la colline est l'un des ouvrages les plus importants de la province de Bushehr et de la ville de Tangestan, il a réitéré que la zone était gravement menacée par des dégâts tels que le déforestations des plantations de palmiers.

«La colline de Gel Pokhti a une hauteur de 6 mètres et est l'une des rares collines de l'arrière-pays du golfe Persique qui contient des œuvres et des preuves des ères préhistoriques et historiques», a-t-il dit.

«La détermination de la limite de la colline de Gel Pokhti dans la première phase et des explorations et des études à ce sujet dans la seconde, peut conduire à des résultats positifs et à la découverte de preuves supplémentaire à la présence du peuple iranien dans la préhistoire des époques historiques dans le littoral et l'arrière-pays du golfe Persique et peuvent également empêcher sa destruction», a-t-il ajouté.

Azarian a noté que la colline de Gel Pokhti a été enregistré sur la liste des monuments nationaux du pays en l'an 1385 (2006-2007) sous le numéro 16239.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**