1 avr. 2018, 12:30
Code d'info: 82875460
0 Persons
Ancien ministre algérien:Chantage américain aux Arabes

Alger, 1er avril, IRNA - L'objectif principal des Etats-Unis dans la région du Moyen-Orient est de protéger le régime sioniste et de faire chanter les Etats riverains du Golfe persique en les effrayant d'un ennemi imaginaire, a declaré un ancien ministre algérien.

Ahmad Marani a fait ces remarques samedi dans une interview exclusive avec l'Agence de presse de la République islamique (IRNA).

S'exprimant sur les récents développements à la Maison Blanche, la CIA et la nomination de John Bolton comme conseiller américain à la sécurité nationale, M. Marani a déclaré qu'en repoussant les extrémistes, le président américain avait tendance à faire pression sur l'Iran pour l'empêcher de soutenir l'Axe de Résistance et assurer par la suite la sécurité d'Israël.

Le président américain profite de la situation dans la région pour faire chanter les pays arabes, en particulier l'Arabie saoudite et les EAU, a-t-il ajouté.

Le problème nucléaire n'est pas le principal problème des Etats-Unis avec l'Iran, mais la sécurité d'Israël, a-t-il dit, ajoutant que si l'Iran cessait de soutenir le Hezbollah libanais et l'Axe de Résistance, il ne sera plus important pour les Etats-Unis.

Le président Trump a toujours essayé de ternir l'image de l'Iran aux yeux des pays arabes afin de les traire davantage, a-t-il dit.

En adoptant une telle politique, Trump a gagné 480 milliards de dollars de l'Arabie saoudite et d'autres pays arabes, a-t-il noté.

L'ancien ministre algérien a également fait référence à l'accord nucléaire iranien connu sous le nom de Plan d'action global commun (PAGC), affirmant que l'accord nucléaire avec l'Europe et les Etats-Unis profitait à tous les pays.

S'exprimant sur la position américaine, Marani a déclaré que les États-Unis sont toujours après leurs propres avantages.

Tuer le PAGC va nuire plus encore aux pays occidentaux puisque l'accord a donné des garanties à ces pays que le programme nucléaire iranien est et restera pacifique, a-t-il dit.

Commentant la possibilité d'une guerre entre l'Iran et les Etats-Unis, il a déclaré que les américains savaient bien que la guerre avec l'Iran n'est pas si facile et qu'ils doivent payer le prix de la déclaration de guerre à l'Iran; ils ne veulent pas risquer; les réclamations de Trump sont seulement pour prendre l'argent des pays arabes.

Le point le plus important concernant le prince héritier saoudien Mohammed Bin Salman Al Saud est sa récente confession selon laquelle l'Arabie saoudite a décidé de développer le wahhabisme pour éviter le communisme dans le pays.

Ailleurs dans son discours, Marani a mentionné que grâce à l'aide de l'Iran, Daech a été vaincu en Irak, au Liban et en Syrie, mais que l'idéologie de Daech existe toujours.

Commentant la crise yéménite, il a dit qu'un complot international contre le Yémen est en cours et que la question du Yémen a déjà coûté des centaines de milliards de dollars à l'Arabie saoudite.

Les Saoudiens ont donné des pots-de-vin à diverses parties, dont l'Egypte, le Soudan, la Jordanie et les Etats-Unis, pour qu'ils gardent le silence sur les crimes saoudiens, a-t-il dit.

Il a poursuivi en disant que les Saoudiens ont des centaines de médias et de chaînes de télévision qui sont apparemment indépendants mais qui travaillent pour le régime saoudien.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**