2 avr. 2018, 11:45
Code d'info: 82875941
0 Persons
L'envoyé autrichien souligne la coopération avec l'Iran

Vienne, 2 avril, IRNA - L'envoyé autrichien en Iran a rejeté dimanche les reportages des médias selon lesquels l'Oberbank avait suspendu les projets en Iran et a souligné que Vienne souhaitait une coopération accrue avec Téhéran.

Le journal autrichien Die Presse a allégué dans un rapport qu'Oberbank, l'une des premières banques occidentales à avoir signé un accord pour financer des projets iraniens, a mis les projets «en attente» en raison des incertitudes entourant l'accord nucléaire iranien.

Oberbank, septième banque autrichienne, malgré son orientation régionale et son exposition limitée au système financier américain, a signé un accord pour prolonger la ligne de crédit de 1 milliard d'euros vers l'Iran en septembre 2017.

L'accord a été annoncé à grande vitesse alors que l'incertitude politique augmentait autour de l'attente pour savoir si le président Donald Trump «décertifiait» l'accord sur le nucléaire plus tard en octobre.

L'accord financier, signé avec l'appui de la banque centrale iranienne et du gouvernement autrichien, était destiné à soutenir des projets d'infrastructures et d'énergie à forte intensité de capital menées par des entreprises autrichiennes et destiné à des projets de plus de deux ans.

Alors qu'Orbanbank fournit depuis longtemps des financements commerciaux dans des domaines exempts de sanctions, tels que la nourriture et les produits pharmaceutiques, la fourniture de financements de projets a été considérée comme un encouragement important à l'engagement de l'Iran dans le système financier européen.

La banque danoise Danske a signé un accord similaire peu après ses homologues autrichiens. «Je peux vous assurer qu'il n'y a pas eu de changement de politique du côté autrichien concernant la coopération avec l'Iran au profit de la mise en œuvre du PAGC», a déclaré Stefan Scholz dans une interview à l'Agence de presse de la République islamique (IRNA) à Vienne.

Soyons clairs, il n'y a pas de raison d'être trop pessimiste: de la montagne des MdE, il y a plusieurs projets paneuropéens de haut niveau qui sont entrés dans la phase de mise en œuvre ou qui en sont proches.

«Je ne suis pas en mesure de commenter ou de confirmer les détails commerciaux, mais je serai à Linz la semaine prochaine pour la conférence annuelle des ambassadeurs autrichiens. La centrale solaire de Kerman, construite par KPV SOLAR et Fronius et financée par KPV Invest en tant que joint-venture à parts égales (50:50), a été mise en service. Comme la preuve que le concept fonctionne et que les actions ont été vendues à un investisseur européen, l'installation est en train d'être étendue de manière significative », a ajouté M. Scholz.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**