Le président du Parlement iranien fustige les crimes des sionistes contre les manifestants palestiniens

Téhéran, 2 avril, IRNA - Ali Larijani, président du parlement iranien, a fermement condamné les mesures criminelles et anti-humanitaires prises par le régime illégitime d'Israël contre les manifestants palestiniens.

Au cours des manifestations pacifiques organisées par les Palestiniens dans la bande de Gaza vendredi matin, les forces militaires israéliennes ont tué 15 Palestiniens, dont la plupart ont moins de 16 ans et en ont blessé environ 1 500 autres.

C'est alors qu'aucun des manifestants n'était armé. Larijani a qualifié l'acte de «continuation des crimes commis par les sionistes sous le soutien du gouvernement américain.»

Il a également évoqué la politique sioniste pour créer des tensions et des crises et la décision du président Trump de transférer l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Beitul Moqaddas comme de dangereuses conspirations qui menacent la stabilité et la sécurité dans la région.

«Les terroristes au pouvoir à Tel-Aviv ne comprennent que le langage du pouvoir», a-t-il dit, ajoutant que la Résistance est l'élément le plus important pour contrer les objectifs ambitieux du régime sioniste.

Ailleurs dans ses remarques, Larijani a exhorté les parlements islamiques et mondiaux à soutenir les droits légitimes des Palestiniens en prenant les mesures nécessaires et en dénonçant les sionistes.

Par ailleurs, le Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI) a condamné plus tôt dans une déclaration les crimes des sionistes en tuant des manifestants palestiniens.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères avait déclaré dans un communiqué: «Malgré le fait que le régime sioniste a une longue histoire d'occupation, de meurtres et de crimes, malheureusement, le président Donald Trump et le gouvernement américain ont déployé des efforts honteux. les dirigeants de la région à établir des relations avec le régime israélien encourageront davantage les dirigeants sionistes à tuer les jeunes palestiniens.»

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**