3 avr. 2018, 09:49
Code d'info: 82876354
0 Persons
Diplomate vétéran américain:Trump est imprévisible

New York, 3 avril, IRNA- L'ancien secrétaire d'Etat adjoint américain John Limbert, réagissant aux nominations de John Bolton et Mike Pompeo en tant que conseiller à la sécurité nationale et secrétaire d'Etat, a déclaré que le président américain Donald Trump était imprévisible.

Limbert, qui est l'un des signataires d'une lettre envoyée à Trump appelant à la préservation de l'accord nucléaire de 2015 avec le G5 + 1 connu sous le nom de Plan d'action global commun (PAGC), a fait ces remarques dans un entretien exclusif avec l’IRNA à New York.

Interrogé par l'IRNA sur la raison pour laquelle il avait signé la lettre et pourquoi il était nécessaire que les Etats-Unis restent dans l'accord, M. Limbert a déclaré que l'accord bénéficie à la fois aux Etats-Unis et aux autres pays signataires.

En d'autres termes, cela aura un résultat et c'est un résultat gagnant-gagnant comme l'a appelé le président iranien Hassan Rohani.

Il a poursuivi en disant que depuis le tout début, Trump avait parlé de quitter le PAGC, mais à pour des raisons n'ayant rien à voir avec les dispositions de l'accord.

Limbert, ancien ambassadeur des Etats-Unis en Mauritanie, réitérant une fois de plus que Trump est imprévisible, a déclaré qu'à son avis l'opposition de Trump au PAGC est due au fait que c'est le produit de l'administration de l'ancien président Barak Obama. Tout le monde sait qu'Obama a occupé l'esprit de Trump d'une manière qui l'agace et l'oblige à s'opposer automatiquement à tout ce qu'Obama a fait.

Interrogé pour savoir si l'action de Trump découlait de son attitude raciste, Limbert a répondu qu'il ne le pensait pas, pensant que durant la campagne présidentielle, Trump s'était présenté comme un homme habile à négocier et à faire des affaires.

Se moquant des changements récents à la Maison Blanche et des nominations de Bolton et Pompeo, il a dit qu'il y avait une raison simple à cela. Il y a une porte rouillée à l'intérieur de la Maison Blanche qui n'a pas fonctionné correctement et pour que ça roule bien, Trump l'a lubrifié pour laisser entrer quelqu'un et en renvoyer un autre.

Interrogé sur les raisons pour lesquelles Trump a limogé son ancien conseiller à la sécurité nationale, Herbert Raymond McMaster malgré ses attitudes anti-Iran et sa rhétorique anti le PAGC, Limbert a déclaré que la raison de cette situation n'était pas claire et que Trump n'aimait que cette façon de faire.

Dire qu'il était difficile de prédire le comportement de Trump, M. Limbert a déclaré que M. Bolton était la troisième personne à être nommée conseiller à la sécurité nationale au cours de la dernière année. Cependant, il a dit qu'on ne savait pas si Bolton resterait à son poste ou serait bientôt remplacé.

Interrogé pour savoir si les nominations de Bolton et Pompeo renforceraient les approches extrémistes, il a déclaré que le président pourrait donner un poste à quelqu'un mais cela ne signifiait pas nécessairement qu'il les écouterait et même il est possible que leurs différences s'élargissent.

Le diplomate vétéran américain a souligné le soutien du Pentagone au PAGC et même aux négociations avec la Corée du Nord en particulier après l'ère Tillerson et a déclaré que si les Etats-Unis appliquaient unilatéralement le PAGC, comment le président pourrait-il négocier avec un autre pays? Si le président américain décide de ne pas respecter un accord ou de le quitter quand il le souhaite, alors personne ne pourra croire les américains dans leurs promesses.

Il est évident qu'actuellement les Etats-Unis sont impliqués dans plusieurs dossiers tels que la Syrie, l'Irak, l'Afghanistan et le Yémen et que le Pentagone ne veut certainement pas ajouter d’autres problèmes et soutient donc le PAGC, a-t-il dit.

D'autre part, a déclaré Limbert, le président Trump aime apparemment voir tous les groupes autour de lui être en désaccord et comme tous ont observé que c'est l'approche actuelle du président américain probablement parce qu'il aime beaucoup s'impliquer dans toutes les décisions comme si il faisait des affaires.

À une question concernant la mesure dans laquelle Bolton pouvait poursuivre sa mentalité après son arrivée au pouvoir, il a dit qu'il ne savait pas vraiment quelle serait sa position dans sa nouvelle fonction de conseiller à la sécurité nationale.

A propos de la sortie unilatérale américaine du PAGC, l'ancien ambassadeur américain en Mauritanie a averti qu'une telle action pourrait opposer les Etats-Unis à l'Europe, la Russie et la Chine.

Se référant à l'évolution récente des relations de la Russie avec les Etats-Unis et l'Europe et à l'expulsion de leurs diplomates, M. Limbert a déclaré que les relations entre Washington et la Russie sont multidimensionnelles. D'un côté, ils ont des coopérations et de l'autre, ils ont des différences. La Russie est l'un des signataires du PAGC, tout comme la Chine et les pays européens. Par conséquent, le retrait de l'accord entraînerait une sorte de confrontation entre ces pays.

Soulignant que l'Iran est l'une des principales parties à l'accord, Limber a déclaré que l'imposition de nouvelles sanctions sur d'autres sujets afin de satisfaire Trump dépendait du point de vue de l'Iran.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**