Le Mouvement doit continuer à résister à «l'unilatéralisme croissant»

Téhéran, 5 avril, IRNA - Le Mouvement des pays non alignés doit continuer à être le fer de lance de la prise de décision multilatérale, résistant à l'unilatéralisme croissant, a déclaré jeudi le ministre iranien des Affaires étrangères lors de son discours à la conférence du MNA.

«Cela est d'une grande importance si le Mouvement souhaite poursuivre son objectif de créer un ordre mondial juste et équitable et une gouvernance démocratique mondiale», a déclaré Mohammad-Javad Zarif.

Le texte intégral du discours de Zarif ci-après:

M. le Président, Chers amis,

«Les États membres du MNA se réunissent pour forger une réponse collective aux derniers développements qui affectent notre monde avec la détermination de faire du Mouvement un moyen plus efficace de protéger les intérêts de nos nations.

«Permettez-moi de remercier le peuple et le gouvernement de la République d'Azerbaïdjan pour les excellents préparatifs et leur chaleureuse hospitalité. Je voudrais également remercier la République bolivarienne du Venezuela pour avoir dirigé notre Mouvement.»

Chers collègues,

«Nous suivons avec un sentiment de répugnance la nouvelle du massacre prémédité et délibéré de manifestants pacifiques palestiniens non armés, y compris des femmes et des enfants à Gaza. C'est le dernier en date de la longue histoire des atrocités sionistes contre les Palestiniens au cours des 70 dernières années, menées en toute impunité, principalement par les Etats-Unis et certains de leurs alliés régionaux et extra-régionaux. Les récents encouragements américains, en particulier la décision illégale sur Al-Qods Al-Sharif, ont encore renforcé ce régime d'apartheid. Le MNA doit prendre des mesures collectives ici et à l'ONU pour condamner ces atrocités ainsi que les politiques et mesures qui encouragent les sionistes, appeler à la mise en place d'une enquête internationale pour traduire en justice les coupables, exiger la pleine restauration des droits des Palestiniens, en particulier la création d'un État palestinien indépendant avec Al Qods Al Charif comme capitale et l'exigence d'une fin immédiate du siège de Gaza.»

«La main libre donnée à Israël est un signe d'un nouvel unilatéralisme croissant, qui redevient la principale menace contre la sécurité mondiale. La vague précédente d'unilatéralisme au début des années 2000 a déstabilisé notre région dans des proportions catastrophiques, a donné naissance à l'extrémisme violent et au terrorisme et a exacerbé les tensions et les crises en Asie occidentale et au-delà. Même aujourd'hui et malgré la défaite territoriale de Daech par la vaillante résistance du peuple irakien et syrien, notre région souffre toujours des restes de groupes terroristes ainsi que de leurs délocalisations suspectes.»

«L'imprévisibilité - due à des mesures impulsives unilatérales se renforçant mutuellement et à la poursuite de l'extrémisme et du terrorisme, a exacerbé les défis et les incertitudes chroniques en Asie de l'Ouest et en Afrique du Nord. Un changement de paradigme vers la coopération et l'intégration régionales est impératif. Nous devons renforcer nos efforts à travers un paradigme inclusif de respect des intérêts mutuels et en rejetant le paradigme obsolète de l'hégémonie et de l'exclusion qui ne fait que créer des tensions et conduire à une course aux armements qui est destructrice. Pour notre voisinage immédiat, nous avons proposé un forum de dialogue régional pour combler le déficit du dialogue grâce à des mesures d'engagement et de confiance.»

«Dans le domaine du désarmement, le mépris grandissant du gouvernement américain pour les obligations internationales et ses projets de dépenser 1,2 milliard de dollars pour moderniser et construire de nouvelles armes nucléaires mèneront à une nouvelle course aux armements nucléaires. Notre Mouvement devrait résolument poursuivre ses priorités en matière de désarmement à travers les mécanismes existants, notamment la Conférence de haut niveau des Nations Unies sur le désarmement nucléaire.»

M. le Président,

«Le Mouvement des pays non alignés doit continuer à être à l'avant-garde de la promotion de la prise de décision multilatérale, en résistant à l'unilatéralisme croissant. Ceci est d'une grande importance si le Mouvement souhaite poursuivre son objectif de créer un ordre mondial juste et équitable et une gouvernance démocratique mondiale.»

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**