Le dialogue constructif Téhéran-Paris doit se poursuivre

Téhéran, 8 avril, IRNA- L’ancien ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé a déclaré lors d’une rencontre avec l’ambassadeur d’Iran à Paris, Abolghassem Delfi, qu’un dialogue constructif devrait se poursuivre entre l’Iran et la France en vue de s’entendre sur divers dossiers.

« L’Iran est un grand pays influent et le dialogue irano-français doit se poursuivre », a affirmé l’ex-patron de la diplomatie française Alain Juppé.

Alain Juppé, actuel maire de Bordeaux, a déclaré que la région administrative de la Nouvelle-Aquitaine disposait de nombreuses capacités culturelles, scientifiques et économiques et que le renforcement de la coopération entre les entreprises de cette région et les sociétés iraniennes était important.

Lors de cette rencontre qui a eu lieu à Bordeaux, l’ambassadeur iranien en France, Abolghassem Delfi, a souligné que les relations irano-françaises étaient en pleine croissance avant d’ajouter : « Sur le plan de la politique étrangère, l’Iran accorde d'une grande importance au rôle de la France, d’autant plus que les deux pays partagent de vieux liens culturels. »

Expliquant les positions de l'Iran envers les évolutions de la région notamment la Syrie, Delfi a déclaré : « Nous nous trouvons dans la région sensible du golfe Persique et du Moyen-Orient. Nous essayons d’être en contact avec la France sur le plan diplomatique, dans le cadre de nos intérêts communs. »

La politique de la République islamique d'Iran est basée sur les principes généraux dont la tenue de négociations pour résoudre les problèmes et crises régionaux et internationaux et éviter toute ingérence dans les affaires intérieures des pays ainsi que le respect mutuel, a-t-il souligné.

L’ambassadeur iranien s’est également entretenu avec le préfet de Nouvelle-Aquitaine, Didier Lallement, au sujet des relations historiques irano-françaises.

En allusion aux capacités économiques et commerciales de la Nouvelle-Aquitaine, Didier Lallement a dit que les petites et grandes entreprises de cette région étaient intéressées par une coopération avec l’Iran dans les domaines économique et universitaire.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**