L'Iran dénonce l’utilisation d'armes chimiques par quiconque dans le monde

Téhéran, 8 avril, IRNA - Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a dénoncé l'utilisation d'armes chimiques par n'importe quel pays et dans n'importe quelle partie du monde.

Bahram Qasemi a fait état d'une attaque chimique à Douma en Ghouta orientale, affirmant que la République islamique d'Iran condamnait fermement l'utilisation de telles armes par n'importe quel parti et n'importe où dans le monde sur la base de ses principes politiques et de ses enseignements religieux et moraux.

L'allégation concernant l'utilisation d'armes chimiques par le gouvernement syrien à Douma n'est pas compatible avec les réalités, a ajouté Qasemi.

Le gouvernement syrien a eu une bonne coopération avec les Nations Unies et la communauté internationale sur les questions chimiques, après avoir adhéré au Traité de non-prolifération nucléaire (TNP), Damas a détruit toutes ses armes chimiques et ses installations de fabrication, a-t-il noté.

Alors que l'armée syrienne lutte sur le champ de bataille contre les terroristes armés, l'utilisation d'armes chimiques semble illogique, a-t-il dit.

De telles affirmations des Etats-Unis et de certains pays occidentaux sont une indication d'un nouveau complot contre le gouvernement et le peuple syriens, et une excuse pour une action militaire contre eux, a dit Qasemi.

Cela va certainement augmenter la complexité de la situation dans ce pays et dans cette région, a-t-il ajouté.

Qasemi a réitéré que cela rendrait les terroristes plus sérieux dans leurs crimes, ce qui, bien sûr, ne sera pas dans l'intérêt de la paix, de la stabilité et de la sécurité dans cette région et du monde.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**