10 avr. 2018, 14:35
Code d'info: 82882618
0 Persons
Les Etats-Unis cherchent un prétexte pour intervenir en Syrie

Téhéran, 10 avril, IRNA- Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a condamné les attaques chimiques contre la Syrie et a déclaré: Il semble que le gouvernement américain cherchait un prétexte pour intervenir en Syrie.

A son arrivée au Brésil ce mardi matin après sa visite au Sénégal, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, devant un parterre de journalistes, a répondu à une question sur les revendications publiées sur l’utilisation des armes chimiques par le gouvernements syriens contre ses opposants et les accusations de Trump contre l’Iran à ce sujet et également les attaques de dimanche du régime sioniste contre une base aérienne en Syrie.

«L’Iran a des positions fermes contre les armes chimiques et nous condamnons tout genre d’utilisation de ces armes par n’importe qui contre n’importe qui », a-t-il souligné.

« La situation des terroristes en Syrie soutenus par les Etats-Unis n’est pas bonne. Ils subissent de nouvelles défaites chaque jour.» a-t-il dit. Il a ajouté que les attaques récentes des Sionistes contre ce pays avaient déjà des précédents, ajoutant:« chaque fois que les terroristes échouent, le Régime sioniste organise une opération».

« Il y a des informations crédibles que les Etats-Unis sont en train de transférer les terroristes de Daech dans d’autres régions pour qu’ils puissent utiliser leur investissement dangereux en Syrie», a-t-il souligné.

Ce genre de politique a des conséquences dangereux pour la paix et la sécurité de la région et sur la scène internationale et même aux Etats-Unis », a insisté Zarif.

Mohammad Javad Zarif a entamé une tournée en Afrique et en Amérique du Sud depuis lundi le 9 avril et pour la première étape de son voyage il s’est rendu au Sénégal. Zarif qui est actuellement au Brésil devra également voyager en Uruguay et en Namibie. Une grande délégation politique et économique l’accompagne dans sa tournée.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**