11 avr. 2018, 14:59
Code d'info: 82883741
0 Persons
Téhéran et Pékin vont renforcer la coopération nucléaire

Pékin, 11 avril, IRNA - La coopération énergétique entre l'Iran et la Chine est importante, et les deux pays doivent approfondir leur engagement en faveur de l'énergie nucléaire, a déclaré mercredi l'ambassadeur iranien à Pékin.

L’histoire des relations Téhéran-Pékin remonte à il y a plus de 2500 ans, a déclaré Ali Asghar Khaji au Séminaire sur la coopération nucléaire civile Iran-Chine sous le PAGC en cours dans la capitale chinoise.

Décrivant le séminaire comme important, La Route de la Soie, récemment renommé «One Belt, One Road» (La nouvelle route de la soie - OBOR), a un impact significatif sur la stimulation des échanges commerciaux entre les deux pays.

Se référant aux intérêts et aux menaces mutuels et partagés qui sont les sources communes du terrorisme et de l'extrémisme. Une paix et une stabilité régionales sont importantes pour la Chine, l'Iran en tant que pays qui combat directement les terroristes dans la région.

Concernant les relations commerciales entre Téhéran et Pékin, Khaji a déclaré que la Chine était le premier partenaire commercial de l'Iran depuis une décennie.

Il a poursuivi en disant que les deux pays ont connu une augmentation de 20% de leurs échanges commerciaux qui se sont élevés à 37 milliards de dollars en 2017.

L'Iran, l'un des pays les plus riches du monde en termes de réserves de pétrole et de gaz et le pays le plus stable de la région du Moyen-Orient, peut jouer un rôle clé dans la fourniture d'énergie à la Chine.

En raison de son emplacement stratégique et d’une population de 80 millions d’habitants, l'Iran peut être considéré comme l'un des meilleurs et des plus prometteurs pays pour la Chine pour mettre en œuvre le projet de nouvelle Route de la Soie et développer les liens commerciaux avec l'Occident.

C'est en 2013 que le président chinois Xi Jinping a présenté l'initiative «Une ceinture, une route», un plan visant à relier la Chine à l'Asie, l'Afrique et l'Europe via un réseau de ports, de chemins de fer et de routes.

Se référant aux développements internationaux, le diplomate iranien a déclaré que l'Iran et la Chine croient tous les deux que le dialogue est le seul moyen de résoudre les conflits. L'Iran et la Chine, a-t-il ajouté, sont contre l'unilatéralisme illégitime des États-Unis et la domination des puissances étrangères sur les autres États.

Se référant à la visite de 2016 en Iran, les diplomates ont déclaré que la visite sera étendue aux relations bilatérales dans divers domaines, ajoutant que Pékin est un membre influent du groupe G5 + 1 qui a conclu l’accord sur le nucléaire iranien en juillet 2015.

Il a en outre apprécié le rôle positif de la Chine dans les négociations sur le nucléaire.

Bien que le président américain Donald Trump ait menacé à plusieurs reprises de se retirer de l'accord avec l'Iran, la Chine est restée attachée au PAGC. Le porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (AEOI) Behrouz Kamalvandi, participe au séminaire nucléaire Iran-Chine.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**