11 avr. 2018, 15:46
Code d'info: 82883819
0 Persons
Téhéran réagit contre les propos du prince héritier Bin Salman

Téhéran, 11 avril, IRNA – Les peuples de la région n'oublieront pas le rôle de l'Arabie Saoudite dans la production et la promotion de l'extrémisme, a déclare le porte- parole du ministère des Affaires étrangères.

Dénonçant les propos répétés et anti iraniens du prince héritier saoudien Bon Salman à Paris, Bahram Qasemi a rappelé le destin de l'ancien dictateur irakien Saddam Hussein, tout en appelant le responsable saoudien à tirer les leçons de ce destin.

Les pays régionaux n'oublieront pas le rôle joué par l'Arabie saoudite dans la production, la propagation et l'armement des extrémistes et des terroristes qui, à différentes époques et sous différents titres comme Al-Qaïda et Daech, ont commis des catastrophes humanitaires dans certains pays voisins, dans la région et dans le monde.

Si pour une raison quelconque, le régime saoudien doit aujourd'hui changer de visage et camoufler sa face sombre en dépensant des milliards de dollars pour acheter le soutien de certains pays transrégionaux, ils devraient plutôt se souvenir de ce qui est arrivé à Saddam Hussein, a noté Qasemi.

Il a poursuivi en disant que le régime saoudien ne changera pas en adoptant une telle approche, en jouant le jeu du blâme, en achetant du soutien et de la sécurité et en parrainant des groupes terroristes.

Les dirigeants saoudiens actuels ainsi que le régime sioniste sont devenus un symbole d'agression et de criminalité au Moyen-Orient, a déclaré Qasemi.

Ils attisent les flammes de l'instabilité et des tribulations dans la région en interférant dans les affaires intérieures des autres pays, a t-il ajouté.

Prenant des politiques immatures et fausses comme soutenir Saddam, créer et parrainer Al-Qaïda et Daech, orchestrer l'agression au Yémen et maintenant en faisant de sinistres efforts pour devenir l'allié du régime sioniste, certains dirigeants saoudiens ont engagé l'Asie occidentale dans des crises, des tensions et des guerres, a t-il dit.

Qasemi a également exprimé l'espoir que les officiels français aient rappelé le sort des anciens agresseurs et dictateurs régionaux à leurs invités saoudiens.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**