La frappe sioniste contre l'aéroport T-4 ne restera pas sans réponse

Damas, 11 avril, IRNA- Le conseiller du Guide suprême de la Révolution islamique pour les affaires internationales a déclaré que la frappe sioniste contre l'aéroport syrien T4 coûtant la vie à plusieurs soldats syriens et défenseurs des mausolées ne resterait pas sans réponse.

Ali Akbar Velayati qui se trouve en visite à Damas, pour participer à la conférence internationale baptisée «Al Qods, notre approche et notre destination», a déclaré mercredi que les ennemis de la Oumma islamique devaient se rendre compte que de telles attaques révélaient leur faiblesse et feraient face à une réponse ferme.

Faisant référence aux allégations américaines qui accusent la Syrie d'utiliser des armes chimiques dans la ville de Douma, il a déclaré: «Les ennemis s'inquiètent des succès des forces de l'armée syrienne dans la Ghouta orientale».

Chaque fois que les Etats-Unis ou leurs agents échouent et ne parviennent pas à atteindre leurs objectifs, ils ont recours à des accusations, a-t-il réitéré.

Le secrétaire général de l'Assemblée mondiale de l'éveil islamique a déclaré : «Ce n'est pas la première fois que le gouvernement syrien est accusé d'avoir utilisé des armes chimiques, alors que les dirigeants arabes n'ont jamais été en mesure de le prouver.»

Il a assuré que le gouvernement syrien avait il y a des années, remis toutes ses armes chimiques aux organisations internationales et que ses entrepôts avaient été complètement vidés et inspectés.

Il a ajouté que, compte tenu de la grande réussite de l'armée syrienne et de la défaite des terroristes dans la Ghouta orientale et de la sécurité autour de la capitale Damas, sept ans après le début de la crise en Syrie, les Etats-Unis et ses alliés cherchent à élaborer une nouvelle conspiration pour couvrir leurs défaites.

Il a ajouté que la défaite était si grande que la représentante américaine aux Nations Unies a exprimé sa tristesse face aux victoires du gouvernement et du peuple syriens.

Il a conclu en disant que l'accusation envers la Syrie sur l’utilisation d’armes chimiques était sans fondement et que la Syrie, grâce à ses victoires, n'avait pas besoin d'utiliser de telles armes.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**