12 avr. 2018, 10:14
Code d'info: 82884418
0 Persons
Ancien diplomate américain:Bolton ne peut pas rester

New York, 12 avril, IRNA - John Bolton et Mike Pompeo entrent dans le jeu médiatique des États-Unis. Bolton, qui n'est pas proche du président Donald Trump, aura des affrontements avec lui, a déclaré le précédent secrétaire d'Etat américain Collin Powel.

«En termes de politique sur l'Iran, peut-être pas à la surface, mais des différences existent sous: McMaster n'est pas un fan de l'Iran, mais il n'était certainement pas un partisan de la guerre contre l'Iran; John Bolton a été pendant des années , et est toujours un partisan de la guerre contre l'Iran, la Corée du Nord, la Chine, la Syrie, la Russie, a déclaré lundi le colonel Larry Wilkerson à l'Agence de presse de la République islamique à New York.

Sur le fait que Bolton ne supportera personne qui se dressera contre l'hégémonie américaine, Wilkerson a déclaré: «Ce que Trump fait maintenant, c'est chercher un groupe de personnes autour de lui qui ne lui causeront aucun problème».

Trump cherche également à enfumer l'opinion publique des scandales à la Maison Blanche qui peuvent le conduire à la destitution, a ajouté Wilkerson.

Ajoutant que «Trump n'est pas nécessairement le genre de personne qui aime les guerres», car il a donné des instructions pour en finir avec Daech en Syrie et sorti du bourbier; il a donné des instructions similaires pour d'autres opérations dont les États-Unis sont responsables en ce moment.»

Wilkerson a déclaré que Trump, avec son slogan «l'Amérique d'abord», essaie de sortir l'Amérique de certaines de ces guerres; Bolton et Pompéo se trouveront violemment opposés au président quand il s'agira de plus de guerres. Trump ne suivra pas Bolton, Pompeo ou l'envoyée américaine à l'ONU Nikki Hailey.

Wilkerson, qui avait aidé le plan de l'attaque américaine sur l'Irak, a déclaré qu'il n'était pas surpris d'entendre que le président américain avait l'intention de retirer les forces américaines de la Syrie, disant que Trump avait déjà dit dans ses campagnes que les Etats-Unis être dans ces guerres.

Il a également déclaré que la plupart des soldats, des marines et d'autres provenaient de familles des régions les plus pauvres d'Amérique, qu'ils venaient de familles brisées, qu'elles étaient moins prospères, qu'elles n'avaient pas d'autres opportunités réelles. Ces familles ne veulent pas voir leurs membres blessés ou tués, alors ils ont voté pour Trump; ils ne voulaient pas le bellicisme de George W. Bush, Barrack Obama et Hilary Clinton. Ils votaient contre la guerre.

En ce qui concerne les contradictions à la Maison Blanche, il a dit ne pas voir le président Trump avoir une relation étroite avec John Bolton, peu importe ce qu'il pourrait dire pour les caméras de télévision. Je pense que sa personnalité et la personnalité de John Bolton vont s'affronter ... Je ne le vois pas donner beaucoup de pouvoir à John Bolton.

Il a également déclaré que les affrontements de John Bolton avec Trump et le secrétaire américain à la Défense James Mattis à la Maison Blanche commenceront «dans un mois ou deux».

En ce qui concerne la possibilité d'une guerre avec l'Iran, il a déclaré que la politique étrangère n'est pas importante pour Trump; le 12 mai, s'il fait ce qu'il a dit qu'il allait faire, c'est-à-dire rétablir les sanctions, alors les Etats-Unis seront la «violation matérielle de l'accord nucléaire sans cause» et ce serait la responsabilité de Trump, pas des Européens, les Iraniens ou tout autre signataire de l'accord, pour avoir violé les engagements américains, ce qui obligera l'UE et l'Iran à envisager des contre-mesures qui vont encore éroder le dollar américain utilisé pour sanctionner les nations. C'est «être stupide au maximum».

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**