La coopération nucléaire entre l'Iran et l'AIEA est constructive

Pékin, 12 avril, IRNA- Le chef du département Asie-Pacifique de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a qualifié la coopération entre l'Iran et l'AIEA de durable, extensive et productive.

La coopération technique entre l'Iran et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) est ancrée dans le passé et se poursuit actuellement, a déclaré Najat Mokhtar lors d'un séminaire sur la coopération internationale nucléaire irano-chinoise à Pékin.

Il a précisé que la coopération concernait des questions techniques, la sécurité alimentaire, la gestion des ressources en eau, le traitement du cancer et de nombreux autres domaines, ajoutant que l'Iran avait fait des avancées techniques au cours de la dernière décennie.

Mokhtar a expliqué que la coopération entre l'AIEA et les pays en développement en matière de médecine, de santé et de croissance est considérée comme un domaine de coopération important.

Il a également noté que la technologie nucléaire est utilisée pour la gestion de l'environnement et des ressources naturelles, y compris l'eau, et que les pays qui ont la technologie pouvaient en bénéficier dans les domaines susmentionnés.

La création d'une base de données pour la gestion des ressources en eau, l'utilisation de l'énergie et de la technologie nucléaires dans le secteur agricole, la sécurité nucléaire et la gestion des déchets nucléaires à Buchehr comptent parmi les réalisations de l'Iran, a-t-il dit.

Selon les rapports de l'agence, l'Iran est resté attaché à l'accord nucléaire signé avec les grandes puissances mondiales en 2015, a-t-il ajouté, déclarant que l'AIEA poursuivrait sa coopération avec les Etats membres pour atteindre le développement durable en utilisant l'énergie nucléaire pacifique.

Le séminaire sur le nucléaire, auquel ont participé un certain nombre de hauts responsables iraniens, des représentants de la Chine et de l'AIEA, s'est tenu mercredi à Pékin.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**