Le président de la Bolivie dénonce l'attaque américaine contre la Syrie comme «scandaleuse»

Téhéran, 15 avril, IRNA- Le président bolivien Evo Morales a spécifiquement fustigé le président américain Donald Trump pour l'attaque menée samedi par les Etats-Unis contre la Syrie, la qualifiant de «scandaleuse».

«Avec la force de la dignité, des peuples du monde, nous condamnons l'attaque scandaleuse de Trump contre la Syrie», a déclaré M. Morales dans un message publié sur sa page twitter.

« En 2003, Bush a inventé des armes de destruction massive inexistantes pour justifier l'invasion américaine de l'Irak. Ce qu'il cherchait, c'était de saisir du pétrole. Maintenant, Trump répète une vilaine agression impérialiste contre nos frères syriens pour s'emparer des ressources naturelles d'un autre pays», a-t-il noté, cité par le réseau de télévision Telesur.

Plus tôt jeudi et quelques heures après que le président américain ait mis en garde contre les attaques de missiles, la Bolivie avait demandé au Conseil de sécurité des Nations unies de se rencontrer «sur l'escalade de la rhétorique concernant la Syrie et des menaces d'action militaire unilatérale».

«Il y a une cohérence dans ces menaces, nous sommes donc préoccupés parce que toute action unilatérale serait une violation des principes et des objectifs de la charte (de l'ONU)», a déclaré aux journalistes l'ambassadeur bolivien aux Nations Unies, Sacha Sergio Llorentty Soliz.

Les États-Unis et leurs alliés, le Royaume-Uni et la France, ont ciblé la capitale syrienne de Damas samedi matin. L'attaque américaine sur une base militaire à Homs, dans l'ouest de la Syrie, a blessé trois civils, a rapporté l'agence de presse arabe syrienne (SANA).

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**