La Syrie: L’agression américano-franco-britannique vise à venger la défaite de leurs agents terroristes à Ghouta

Téhéran, 15 avril, IRNA/SANA - Bachar Jaafari, ambassadeur permanent de la Syrie à l’ONU, a assuré que l’agression américano-franco-britannique contre la Syrie vise à venger la défaite de leurs agents terroristes à Ghouta.

Lors d’une séance tenue aujourd’hui par le Conseil de sécurité à la demande de la Russie pour condamner l’agression contre la Syrie, Jaafari a indiqué que l’agression avait adressé de nouveaux messages aux groupes terroristes pour aller plus loin dans l’usage d’armes chimiques dans l’avenir et dans leurs crimes terroristes qu’ils commettent non pas uniquement contre les civils syriens, mais aussi contre d’autres pays.

Jaafari a fait noter que la Syrie, ses alliés et ses amis riposteront à l’agression abominable déclenchée aujourd’hui contre la Syrie.

« La Syrie a exercé son droit légitime dans l’autodéfense et dans la confrontation de l’agression odieuse », a-t-il dit, soulignant que les défenses antiaériennes syriennes avaient intercepté les missiles de l’agression tripartite.

Et Jaafari de poursuivre : « Les directives des pays qui ont attaqué la Syrie avaient été données aux groupes terroristes qui avaient fabriqué un usage présumé d’agents chimiques pour en profiter comme prétexte pour mener cette agression abominable ».

Il a ajouté que cette agression avait eu lieu simultanément avec l’arrivée de la mission de l’OIAC en Syrie pour y enquêter sur l’attaque chimique présumée à Douma, et avait adressé au monde entier un message sur le fait que les pays attaquants ne prennent pas en compte le Conseil de sécurité et ne veulent pas mener une enquête transparente, mais ils œuvrent pour entraver l’action de la mission en vue de camoufler leurs mensonges et leurs fabrications.

« La Syrie dénonce avec les termes les plus sévères cette agression tripartite américano-franco-britannique contre elle, laquelle démontre l’ignorance des pays d’agression de la légalité internationale », a-t-il martelé.

Jaafari a indiqué que la Syrie réclame à la communauté internationale et au Conseil de sécurité de condamner cette agression qui ne se soldera que par le ravivage des tensions dans la région et le monde et qui menace la paix et la sécurité internationales.

Source: Sana