L'Iran et le Royaume-Uni discutent des récentes frappes aériennes contre la Syrie

Téhéran, 15 avril, IRNA - Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif et son homologue britannique Boris Johnson ont passé en revue les frappes aériennes de samedi sur la Syrie par téléphone.

Johnson a informé Zarif sur la participation du Royaume-Uni à l'attaque contre la Syrie.

Zarif a également critiqué l'attaque non coordonnée et arbitraire contre la Syrie. Il a réitéré que l'Iran était contre toute attaque chimique.

Le ministre iranien des Affaires étrangères a rappelé à Johnson l'utilisation d'armes chimiques par Saddam Hussein contre l'Iran, avec le soutien des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de la France.

Zarif a critiqué l'Ouest pour sa double approche.

Deux attaques ont été menées contre la Syrie à la fois sur de fausses allégations selon lesquelles Damas avait utilisé des armes chimiques contre le peuple syrien alors que la Syrie a pris le dessus contre les terroristes les mettant au bord de la défaite. Cette attaque douteuse est de plus intervenue avant l'enquête des experts de l'Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques (OIAC).

«Nous avions déjà annoncé que les groupes armés avaient les armes chimiques, mais aucune attention n'a été portée», a-t-il déclaré.

Zarif a ajouté qu'aucun pays n'est autorisé à exécuter des mesures punitives contre d'autres pays en dehors de la portée de la réglementation internationale, a-t-il ajouté.

Les États-Unis et leurs alliés, le Royaume-Uni et la France ont ciblé la capitale syrienne de Damas samedi matin.

L'attaque américaine sur une base militaire à Homs, dans l'ouest de la Syrie, a blessé trois civils, a rapporté l'agence de presse arabe syrienne (SANA).

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**