L'armée iranienne condamne les frappes aériennes américaines contre la Syrie

Téhéran, 16 avril, IRNA - Dans une déclaration, l'armée iranienne a condamné les frappes aériennes menées samedi par les Etats-Unis et ses alliés sur la Syrie.

L'attaque des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de la France contre la Syrie qui a été orchestrée à la suite de fausses allégations sur l'utilisation d'armes chimiques contre le peuple syrien a été l'exemple du soutien aux groupes terroristes, indique le communiqué.

«Chaque fois que les terroristes ont été impliqués dans une situation critique dans les combats contre le terrorisme en Syrie et en Irak, les États-Unis et certains pays occidentaux sont entrés en scène pour compenser les défaites des terroristes. Les autorités américaines, tout en prétendant faussement que le gouvernement syrien utilise des armes chimiques, sont les principaux fournisseurs d'armes pour tuer le peuple yéménite et n'hésitent pas à commettre des crimes en Afghanistan.

Il est ridicule et étrange que ces faux partisans des nations se cachent derrière les faux masques de la paix, lit-on dans la déclaration. L'armée iranienne a une fois de plus enlevé le masque de l'arrogance globale inhumaine et agressive menée par le gouvernement américain et dépeint ses tentatives dociles de justifier les défaites successives des ennemis des nations libres dans le monde. Le peuple syrien s'opposera fermement aux ruses et tactiques obsolètes et répétitives, a déclaré l'armée iranienne, ajoutant que les ennemis de l'humanité ne bénéficieraient pas de mesures injustes contre le peuple syrien.

L'Armée iranienne a également souligné la vigilance, l'interaction et l'unité entre les nations musulmanes et les armées régionales visant à renforcer la synergie et souligné l'importance des efforts continus des nations musulmanes régionales et du Front de résistance pour renforcer le pouvoir défensif contre le terrorisme et ses alliés, de prendre des mesures rapides contre les soi-disant défenseurs des droits de l'homme dans le but de claquer ces actions criminelles et anti-humaines.»

Les États-Unis et leurs alliés, le Royaume-Uni et la France, ont ciblé la capitale syrienne, Damas samedi matin. L'attaque américaine sur une base militaire à Homs, dans l'ouest de la Syrie, a blessé trois civils, a rapporté l'agence de presse arabe syrienne (SANA).

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**