Le respect mutuel de la souveraineté des pays est la politique de principe de l'Iran

Téhéran, 16 avril, IRNA- Téhéran a mis en relief sa politique de principe de République islamique basée sur le respect mutuel de la souveraineté des pays et la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres pays

En référence à la déclaration finale du sommet de la ligue arabe à l'encontre de l'Iran, le porte- parole du ministère iranien des Affaires étrangères a rejeté les allégations anti-iraniennes.

Déplorant profondément certains contenus de la déclaration de clôture du sommet de la Ligue arabe à Dhahran, en Arabie Saoudite, Bahram Qasemi a dit que comme les autres répétées revendications alléguées et futiles cette déclaration va à l'encontre de l'Iran.

« Une fois de plus, ils les dirigeants des pays membres de la Ligue arabe ont préféré nier les faits», a-t-il regretté.

Il a exprimé un grand espoir que le sommet prendrait des mesures positives en rétablissant la stabilité et la paix dans la région, loin des politiques de deux poids deux mesures, en soulignant les traces des politiques destructrices saoudiennes sur la déclaration finale du sommet de la Ligue arabe.

Réitérant l'origine iranienne des îles d'Abou Moussa et les Grandes et Petites Tumbs, Qasemi a précisé que efforts pour déformer la réalité et la répétition des fausses allégations qui ne sont qu'un coup d'épée dans l'eau et a condamné fermement l'ingérence dans les affaires intérieures de l'Iran.

La politique de principe de l'Iran consiste à préserver la convergence entre les pays, vise au respect mutuel de la souveraineté des pays, à forger des relations de bon voisinage avec les Etats régionaux, a-t-il dit, avant d'appeler des pays au réalisme, à l'interaction, à la logique, au dialogue et à la bonne volonté pour réduire les tensions.

Le sommet de la Ligue arabe s’est tenu dimanche 15 avril. L'Arabie saoudite accueillait cette réunion annuelle. Il a été question de la Syrie au lendemain des frappes occidentales. Mais la réunion a été dominée par les allégations et les accusations contre Téhéran.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**