L'Irak n'est pas une endroit pour les rivalités régionales

Bagdad, 20 avril, IRNA - L'Irak ne devrait pas être un endroit où les rivaux régionaux pourraient fléchir ou se battre, a déclaré jeudi le ministre iranien de la Défense, le général de brigade Amir Hatami.

Le général Hatami lors de sa rencontre avec Faleh al-Fayadh, conseiller irakien à la sécurité nationale et chef des forces volontaires irakiennes (Hashd al-Sha'abi) à Bagdad, a réitéré que l'Iran n'appuyait pas les opérations militaires dans le nord de l'Irak et estimait que la souveraineté nationale les pays devraient être respectés.

Se référant à la coopération défensive entre les deux pays voisins dans la lutte contre le terrorisme, le général iranien l'a qualifié de très bon modèle de coopération bilatérale.

Hatami a ajouté que le modèle de coopération fructueux entre l'Iran et l'Irak pourrait également être utilisé par d'autres pays de la région.

Le général Hatami a insisté sur l'importance de la création d'une haute commission de coopération défensive conjointe entre l'Iran et l'Irak.

Il a également déclaré que l'Iran était prêt à participer à la reconstruction de l'Irak.

Dans l'intervalle, le général Hatami a appelé à la mise en place d'un comité quadrilatéral composé de l'Iran, de l'Irak, de la Russie et de la Syrie comme un modèle approprié et à part entière pour la lutte contre le terrorisme dans la région.

La lutte contre Daech montre que les deux grandes nations iranienne et irakienne se sont toujours tenues à l'un l'autre pendant la période difficile, a-t-il dit.

Les actes irresponsables et criminels commis par les occidentaux et les soi-disant défenseurs des droits de l'homme dans la région et les récents attentats à la bombe contre la Syrie menés par les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France témoignent des interventions des pays étrangers dans la région. des pays de la région.

M. Al-Fayadh, pour sa part, a exprimé l'espoir que les pourparlers et les négociations entre les autorités iraniennes et irakiennes serviront de base à d'autres engagements entre Téhéran et Bagdad et à une coopération technique et défensive plus poussée entre les deux pays.

Il a déclaré que les relations économiques, politiques, culturelles et défensives bilatérales entre l'Iran et l'Iraq sont profondément enracinées et vitales.

Ces relations ne seront pas influencées par des ingérences étrangères, a-t-il ajouté.

Compte tenu de l'expérience inestimable de l'Iran dans la lutte contre le terrorisme, Al-Fayadh a exprimé l'espoir que l'Irak puisse utiliser au mieux les expériences de l'Iran.

Le ministre de la Défense Amir Hatami est arrivé mercredi à Bagdad pour une visite de deux jours.

Pendant son séjour, il examinera avec les responsables irakiens les moyens de renforcer la coopération bilatérale en matière de défense et de sécurité entre les deux pays.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**