Zarif: L'Iran a des options qui vont définitivement faire regretter les Etats-Unis

New York, 20 avril, IRNA - Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré que dans le cas de la sortie de Washington de l'accord nucléaire de 2015, l'Iran a de inombreux choix à l'intérieur et à l'extérieur du PAGC pour faire regretter définitivement les Etats-Unis.

S'adressant aux journalistes à son arrivée à New York jeudi soir pour participer à la réunion de l'Assemblée générale des Nations Unies sur le maintien de la paix, Zarif a déclaré que les mauvaises politiques des Etats-Unis pourraient entraîner la région à un point particulièrement dangereux en Syrie.

Zarif a déclaré que sa présence à New York lui donnerait l'occasion d'avoir des entretiens avec des groupes de réflexion, des médias, des rédacteurs en chef et des élites politiques à l'extérieur de l'administration américaine.

Se référant à l'accord nucléaire de 2015 entre l'Iran et le G5 + 1, officiellement connu sous le nom de Plan d'Action Global Commun (PAGC) et d'une éventuelle sortie américaine de l'accord, la République Islamique agira certainement en fonction de ses intérêts.

«Définitivement, les mesures que prendra la République islamique et la réaction de la communauté internationale seront très désagréables pour les américains», a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères.

Le président américain Donald Trump doit annoncer sa décision sur le PAGC et la prolongation ou non de l'exemption de sanctions le 12 mai. Trump avait annoncé en janvier que les Etats-Unis ne resteraient pas dans l'accord à moins que celui-ci soit modifié.

Le président iranien Hassan Rohani a annoncé à maintes reprises que le PAGC n'est pas négociable et qu'aucune ligne ne peut être retirée ou ajoutée à l'accord.

Lors de la session de l'ONU, Zarif a déclaré que l'une des raisons de son voyage à New York était de participer à une réunion spéciale de l'Assemblée générale des Nations Unies sur le maintien de la paix.

Au cours de la réunion, il a indiqué qu'il exposerait les attitudes et les propositions de la République islamique concernant la tenue de dialogues et l'établissement d'une sécurité durable dans le golfe Persique.

Zarif a déclaré qu'il présenterait également l'idée d'une région forte avec une sécurité et un calme durables, comme proposé par le gouvernement du président Hassan Rohani, lors de la réunion de l'Assemblée générale et en discuterait avec d'autres membres.

Lors de son séjour de six jours à New York, le ministre iranien des Affaires étrangères rencontrera également le secrétaire général de l'ONU, António Guterres, et certains de ses homologues, en plus de prononcer un discours devant le Conseil américain des relations étrangères.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**