Un député iranien demande à l'ONU d'enquêter sur l'utilisation d'uranium par les Etats-Unis en Syrie

Téhéran, 21 avril, IRNA - Un membre du Parlement iranien a appelé les Nations unies à enquêter sur l'utilisation d'uranium affaibli par les États-Unis lors de la récente agression contre la Syrie.

Heshmatollah Falahat Pisheh, membre de la Commission de la sécurité nationale et de la politique étrangère du Parlement, a exhorté l'ONU à identifier quels matériaux ont été utilisés dans les armes américaines.

Les Etats-Unis avaient déjà utilisé de l'uranium affaibli lors de frappes contre l'Irak et le même matériel a été utilisé par le régime sioniste d'Israël, a-t-il déclaré vendredi à l'Agence de presse de la République islamique (IRNA).

Il a également fait référence à l'utilisation d'uranium affaibli dans les armes utilisées par l'Arabie saoudite contre le Yémen en tant que violation par les États-Unis du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP).

Les Nations Unies devraient rapidement former un comité chargé d'examiner la question, tout comme l'enquête menée dans la ville de Douma sur les armes chimiques, a déclaré Falahat Pisheh.

L'uranium affaibli est utilisé dans certaines armes pour renforcer leurs pouvoir explosif, a-t-il ajouté.

Les États-Unis et leurs alliés, le Royaume-Uni et la France ont ciblé la capitale syrienne de Damas le 14 avril.

L'attaque américaine sur une base militaire à Homs, dans l'ouest de la Syrie, a blessé trois civils, a rapporté l'agence de presse arabe syrienne (SANA).

Les médias affiliés aux terroristes avaient affirmé que les avions de chasse syriens avaient mené une attaque chimique contre Douma samedi dernier, tuant 75 personnes et en blessant des dizaines d'autres.

Mais la Syrie avait déjà mis en garde contre les tentatives des terroristes d'orchestrer un scénario d'attaque chimique dans la Ghouta orientale.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench