L'Iran est «prêt» à reprendre le programme nucléaire si les Etats-Unis se retirent de l'accord

New York, 21 avril, IRNA - L'Iran reprendra son programme nucléaire à un rythme plus accéléré si les Etats-Unis se retirent de l'accord nucléaire, connu également sous le nom de Plan d'action global commun (PAGC), a prévu le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif.

« Nous avons beaucoup d'options, et ces options sont prêtes», a déclaré Zarif lors d'une interview accordée à la chaîne de télévision américaine «CBS», «y compris des options qui impliqueraient une reprise beaucoup plus rapide de nos activités nucléaires».

Selon lui, les options de l'Iran sont prêtes à être mises en œuvre et l'Iran prendra la décision nécessaire quand cela sera juger utile.

Réitérant la position présentée par le président iranien Hassan Rohan, le Chef de la diplomatie iranienne a déclaré : «Nous ne serons pas les premiers à violer l'accord, mais ils devraient certainement savoir qu'ils le regretteront s'ils le violent».

« Certes, le reste du monde ne peut pas nous demander de mettre en œuvre unilatéralement un accord qui a déjà été rompu», a-t-il ajouté.

Se référant aux propos du directeur de la CIA et futur ministre des affaires étrangères Mike Pompeo à une audience du Congrès où il a confirmé que le programme nucléaire iranien était pacifique, Zarif a déclaré que les Etats-Unis ont imposé des sanctions contre l'Iran qui n'avait pas cherché à fabriquer la bombe et ils veulent boycotter l'Iran.

Le président Trump, qui, en tant que candidat, a menacé de quitter le PAGC en le jugeant comme le pire accord jamais signé par les Etats-Unis, a insisté pour qu'il se retire de l'accord d'ici le 12 mai si des restrictions plus sévères ne sont pas imposées contre l'Iran.

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a déjà confirmé dans dix rapports consécutifs l'engagement de l'Iran à l'égard de l'accord international, signé en 2015 entre l’Iran et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies (Chine, France, Royaume-Uni, Etats-Unis et Russie) plus l’Allemagne et l’Union européenne.

Le ministre iranien des Affaires étrangères est arrivé à New York jeudi soir. Il doit également participer à la réunion de haut niveau de l'Assemblée générale des Nations Unies sur le maintien de la paix.

L'événement se tiendra les 24 et 25 avril à l'Assemblée générale des Nations Unies. Zarif doit prononcer un discours le 24 avril.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**