Le dialogue entre l'Iran et l'Arabie saoudite est un « besoin urgent»

Beyrouth, 21 avril, IRNA- Le président du parlement libanais, Nabih Berry a affirmé que le dialogue inter-musulman, notamment entre la République islamique d'Iran et l'Arabie saoudite, est devenu une urgence.

Le président du parlement libanais, Nabih Berri a affirmé à l'agence de presse Irna que le dialogue entre Téhéran et l'Arabie saoudite était une urgence.

Les remarques de Berri viennent alors que certains pensent qu'en raison de la proximité récente de l'Arabie saoudite avec le régime sioniste d'Israël et des Etats-Unis, les dirigeants saoudiens essaient de faire pression sur l'Iran et de créer une crise.

Le président du Parlement libanais a souligné l'importance de la tenue de pourparlers entre l'Iran et l'Arabie saoudite.

«La situation actuelle est propice aux négociations», a-t-il déclaré en se référant à Al Qods et aux tentatives de sauver ce lieu de la judaïsation au début des négociations.

Si les dangers de Al Qods ne sont pas une incitation pour les communautés arabes, islamiques et chrétiennes à se rassembler et à converger, alors rien ne peut les protéger, a-t-il ajouté.

Les points communs entre l'Iran et les pays arabes sont plus que ce qui existe entre l'Iran et la Corée du Nord, a-t-il estimé.

Il est à noter que la République islamique d'Iran prône toujours des relations basées sur les respects mutuels entre les pays et réaffirme toujours son attachement au dialogue avec les autres pays régionaux afin de contribuer à la paix et à la stabilité dans la région.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**