25 avr. 2018, 14:03
Code d'info: 82897198
0 Persons
Zarif: Réimposer des sanctions signifie la sortie du PAGC

Téhéran, 25 avril, IRNA - Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a fait référence à la réimposition des sanctions par les Etats-Unis contre l'Iran, qui conduirait à une décision de sortie de l'accord sur le nucléaire.

Zarif a fait ces remarques mardi dans une interview avec les médias américains Associated Press (AP).

« Si Trump impose à nouveau des sanctions, tuant l'accord, l'Iran ne serait plus lié par les obligations internationales du Pacte, libérant ainsi l'Iran qui pourra reprendre l'enrichissement bien au-delà des limites strictes de l'accord », a déclaré M. Zarif.

« Si les Etats-Unis devaient se retirer de l'accord nucléaire, la conséquence immédiate, selon toute vraisemblance, serait que l'Iran rende la pareille et se retire », a déclaré M. Zarif.

« Il n'y aura pas d'accord pour que l'Iran reste», a-t-il ajouté.

Commentant la politique du président américain envers les accords internationaux, M. Zarif a déclaré: «Ils sont prêts à prendre tout ce que vous avez donné, puis à revenir sur les promesses qu'ils ont faites dans l'accord».

« Cela fait des Etats-Unis un partenaire plutôt improbable dans tout accord international. Et malheureusement, ce bilan ne se limite pas à l'accord nucléaire. Cela inclut l'accord de Paris sur le climat, le partenariat transpacifique et beaucoup d'autres engagements librement pris par les États-Unis», a-t-il réitéré.

Selon l'AP, M. Zarif a également fait remarquer que si M. Trump faisait échec à l'accord nucléaire, l'Iran pourrait également choisir de quitter le Traité mondial de non-prolifération nucléaire, qui vise à mettre un terme à la prolifération des armes nucléaires.

« Le gouvernement iranien ne préconise pas une issue, c'est l'une des options qui sont préconisées par certains en Iran», a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères.

Dans son allocution, Zarif a souligné les allégations anti-Iran de Nikki Haley, ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations unies: « Elle (Nikki Haley), a paradé devant des journalistes diplomates du Conseil de sécurité de l'ONU avec des pièces de missiles officiellement retrouvées en Arabie saoudite, soutenant qu'elles portaient des marques et d'autres caractéristiques prouvant leur origine iranienne».

« Je ne dis pas que l'ambassadrice Haley est en train de fabriquer, mais quelqu'un fabrique les preuves qu'elle montre», a déclaré Zarif.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench