26 avr. 2018, 12:11
Code d'info: 82898068
0 Persons
Zarif: Les interventions étrangères retarderont la paix en Syrie

Téhéran, 26 avril, IRNA- Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a déclaré mercredi que les interventions étrangères ne feront que retarder la paix en Syrie.

Dans son discours prononcé lors d'une conférence sur la Syrie tenue à Bruxelles, Zarif a fait référence à des allégations récentes sur l'utilisation d'armes chimiques par le gouvernement syrien et a déclaré que l'Iran, qui avait été gravement endommagé par des armes chimiques dans les années 1980, condamnait par conséquent, les attaques chimiques par n'importe qui et en toutes circonstances.

L'Iran a toujours appelé à une enquête impartiale sur le terrain et condamne en même temps les attaques unilatérales et illégales, a déclaré Zarif.

La prise en charge de la situation des personnes en Syrie est une priorité, a déclaré M. Zarif, ajoutant que si les aides humanitaires étaient fournies sans conditions préalables ni motivations politiques, elles amélioreraient non seulement les conditions de vie des personnes déplacées, mais faciliteraient également les efforts pour trouver une solution pacifique au conflit dans ce pays.

Le ministre iranien des Affaires étrangères a déclaré que l'établissement d'un cessez-le-feu en Syrie devrait rester la principale priorité.

«L'Iran avec la Russie et la Turquie en tant que garants du processus d'Astana tentent d'étendre les zones de désescalade.»

Ce processus a pris forme sur la base de la conviction que la crise syrienne ne peut être résolue que par des moyens politiques et dans le cadre d'un véritable processus global déterminé et dirigé par le peuple syrien dans le plein respect de la souveraineté, de l'intégrité territoriale et de l'indépendance de ce pays, a-t-il ajouté.

Zarif a déclaré que l'Iran, ces dernières années, s'était activement engagé à fournir une assistance humanitaire au peuple syrien, y compris aux personnes déplacées et aux personnes assiégées sur son sol.

Nous avons déjà commencé la coopération avec la Syrie pour la reconstruction de ce pays. A cette fin, l'Iran est prêt à interagir avec d'autres pays, a-t-il renchéri.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**